Vaccination Covid en France : quelle stratégie la France a-t-elle adoptée pour avoir une couverture vaccinale aussi forte ?

Après l’élaboration des vaccins, dans le souci de lutter contre la pandémie de la Covid-19, des campagnes vaccinales ont été lancées aux quatre coins du monde. En France, la campagne vaccinale a été freinée pendant un temps par une hésitation massive de la population. Cependant, depuis quelques mois, la tendance s’est inversée.

Après l’élaboration des vaccins, dans le souci de lutter contre la pandémie de la Covid-19, des campagnes vaccinales ont été lancées aux quatre coins du monde. En France, la campagne vaccinale a été freinée pendant un temps par une hésitation massive de la population. Cependant, depuis quelques mois, la tendance s’est inversée. L’objectif des 50 millions de Français primo-vaccinés se rapproche de plus en plus. Quelle a donc été la stratégie mise en place ?

Le pass sanitaire, le succès français

La campagne vaccinale a vraiment eu du mal à décoller en France, en raison d’une forte réticence de la population. Le pays était même considéré comme l’un des pays les plus rebelles à la vaccination. Mais très rapidement, la situation s’est inversée.

Le discours télévisé du Président de la République Emmanuel Macron en juillet dernier a complètement changé la donne. Le pass sanitaire a été instauré à cet effet, comme condition d’accès à certains lieux publics. Un pass sanitaire qui sera par la suite, en août, étendu à d’autres lieux et aux professions en contact avec le public. Et depuis ce 15 septembre, l’obligation vaccinale est entrée en vigueur pour le personnel soignant.

Très critiquée au début, cette politique a quand même le mérite d’avoir accéléré la couverture vaccinale. L’objectif des 50 millions de primo-vaccinés fixé par le gouvernement est plus proche que jamais. Le ministre de la Santé Olivier Véran s’est félicité de cette réussite, estimant qu’il s’agit d’un « succès » salué à l’international. Invité sur France 5, le ministre a affirmé qu’« à l’étranger, on parle du pass sanitaire comme du succès français ».

La couverture vaccinale de la France, une des meilleures au monde

Au mardi 14 septembre, la France affiche plus de 70% de taux de vaccination. Une performance impressionnante, pour une nation taxée de championne du monde de l’hésitation vaccinale, il n’y a pas longtemps. Selon une enquête de Santé publique France, mi-décembre, 60% de la population était contre la vaccination.

Mais les résultats du pass sanitaire sont là, et la France fait aujourd’hui partie des nations les plus protégées. L’Hexagone pointe devant le Royaume-Uni, Israël et les États-Unis, longtemps considérés comme modèle en matière de protection vaccinale.

Le Premier ministre Jean Castex s’en est même réjoui : « nous pouvons être fiers collectivement de cette performance qui nous place au premier rang des nations en matière de protection vaccinale ».

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Delcourt Jerome (@jerome.delcourt)

Le combat est loin d’être terminé

Même si le succès reste impressionnant, le gouvernement se veut modeste. Le Premier ministre reconnaît ainsi qu’« il y a encore du travail. Il y a encore des populations qui ne sont pas vaccinées. Elles sont exposées et donc, en danger d’une certaine manière ».

Le gouvernement veut donc faire progresser encore plus la vaccination des seniors. Sans oublier la vaccination des 12-18 ans en cette nouvelle rentrée des classes. L’intensification des campagnes de vaccination dans les territoires d’outre-mer reste également l’une des priorités de l’État français.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis