Une femme qui a dépensé 600 000 dollars et subi 40 opérations chirurgicales pour ressembler à Kim Kardashian en a assez de suivre la star de la télé-réalité.

Jennifer Pamplona, un ancien mannequin de Versace dit qu'elle annule plusieurs de ses interventions afin de prendre ses distances avec Kim Kardashian

Jennifer Pamplona a dépensé 600 000 $ pour ressembler à Kim Kardashian. Elle a commencé à se faire opérer en 2010, alors qu’elle n’avait que 17 ans, au moment où les Kardashians devenaient de plus en plus connus.

Au départ, elle était satisfaite de ses résultats ; ses opérations comprenaient l’injection de deux litres de graisse dans chaque fesse, l’ablation de quatre côtes, deux implants mammaires, deux rhinoplasties, une lipo, un remplissage des joues et des lèvres, des facettes, etc.

Pamplona a commencé à attirer la célébrité pour sa ressemblance avec Kim Kardashian.

Pamplona est devenue célèbre après avoir subi neuf opérations chirurgicales en 24 heures pour être… prête pour une apparition dans une émission de télévision. Huit médecins ont d’abord refusé de l’opérer alors qu’elle voulait que ses fesses ressemblent à celles de Kim, car il y avait un risque élevé qu’elle ne meure pendant l’opération.

Elle a répondu : « Si ça arrive, je mourrai heureuse et belle. »

« Avant, chaque fois que je me regardais dans le miroir, tout ce que je pensais était que j’avais besoin d’un plus gros cul. Maintenant, je suis tellement plus heureuse. L’opération a changé ma vie et m’a aidée à surmonter la dépression« , a-t-elle déclaré à Caters.

Après ses opérations, Pamplona a même lancé sa propre ligne de cosmétiques, mais sa nouvelle apparence a eu des inconvénients, notamment le fait que sa mère a refusé de lui parler pendant de nombreux mois après avoir vu sa fille changer.

Aujourd’hui, elle est prête à subir une nouvelle intervention chirurgicale pour ne plus ressembler à Kim Kardashian.

« Les gens m’appelaient une Kardashian, et ça a commencé à devenir ennuyeux. J’avais travaillé, étudié et j’étais une femme d’affaires. J’avais fait toutes ces choses et toutes ces réalisations dans ma vie personnelle, mais je n’étais reconnue que parce que je ressemblais à une Kardashian« . a-t-elle dit à Caters.

« J’ai découvert que j’étais accro à la chirurgie, et je n’étais pas heureuse ; je me mettais du produit de comblement dans le visage comme au supermarché. »

« C’était une dépendance, et je suis entré dans un cycle où chirurgie égale gloire et argent ; j’ai perdu le contrôle de tout. J’ai traversé beaucoup de moments difficiles« , a admis Pamplona.

Elle a réalisé qu’elle souffrait de dysmorphie corporelle et elle voulait retrouver son apparence originale.

Elle a trouvé un médecin à Istanbul qui a dit qu’il pouvait l’aider à retrouver son apparence initiale, mais ce n’était pas donné. Pamplona a déboursé 120 000 dollars pour les opérations chirurgicales qu’elle a subies récemment.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jennifer Pamplona (@jenniferpamplona)

La « dé-transition » n’a pas été sans complications.

En une seule intervention, Pamplona a subi un lifting du visage et du cou, une ablation de la graisse buccale, une chirurgie des yeux de chat, un lifting des lèvres et une rhinoplastie. Elle dit être entrée dans la salle d’opération comme une seule personne, mais en être ressortie différente.

Les interventions chirurgicales ont eu des complications : elle a saigné des joues pendant trois jours après avoir développé une infection. Elle a expliqué qu’elle pensait qu’elle allait mourir et s’est dit : « Qu’est-ce que j’ai bien pu faire de ma vie ? »

Elle partage des selfies de sa dé-transition, en espérant montrer aux les dangers des procédures de beauté et travaille actuellement sur un documentaire intitulé « Addiction« .

« Le meilleur sentiment est de savoir que je ne suis plus en lutte avec moi-même. Je suis maintenant qui je voulais être, et je comprends vraiment maintenant le sens de la vie« , a déclaré Pamplona.

Afficher Masquer le sommaire