La maison High-Tech Twitter coule à Wall Street, -10,12% après avoir exclu Trump

Twitter coule à Wall Street, -10,12% après avoir exclu Trump

4 min en lecture
0
0
83

Twitter coule à Wall Street alors que les échanges commencent. Les actions de la société qui gazouille ont perdu 10,12%. Facebook est également en baisse, perdant 3,30%.

Vendredi, les réseaux sociaux ont définitivement interdit le président américain sortant Donald Trump. Qui, rappelle Bloomberg, compte plus de 88 millions de personnes suivant son compte.

« La chancelière Angela Merkel croit problème que le compte Twitter a été complètement bloqué par Donald Trump. « C’est ce qu’a déclaré le protavoce Steffen Seibert lors d’une conférence de presse à Berlin, répondant à une question précise sur le sujet.

La France déplore la décision de Twitter d’interdire le président sortant des Etats-Unis, Donald Trump, soulignant que la régulation du réseau n’est pas à la hauteur des géants du web. « Ce qui me choque, c’est que c’est Twitter qui décide de fermer » le profil de Trump, a déclaré le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, interrogé sur la radio France Inter. « La régulation des géants du web – a-t-il prévenu – ne peut pas se faire à travers l’oligarchie numérique elle-même ». Une décision qui a déjà suscité de nombreuses réactions aux quatre coins de la planète, dont la classe politique française.

L’UE souligne la nécessité de nouvelles règles. «Nous souhaitons concilier le respect des droits fondamentaux avec une responsabilité accrue des plateformes sociales», c’est pourquoi «il y a un besoin d’une plus grande régulation» du monde en ligne par les gouvernements. Ainsi un porte-parole de la Commission européenne sur la décision des principales plateformes sociales de suspendre les comptes de Trump. Le 15 décembre, la Commission européenne a présenté sa proposition de réglementer le contenu en ligne (la loi sur les services numériques) qui, a rappelé le porte-parole, oblige les plateformes à expliquer «comment elles modèrent le contenu», établissent «en termes clairs ce qu’ils sont. les règles « et informer » de la décision de suspendre un compte « . Ces règles, si elles sont adoptées par les Etats membres, « peuvent également inspirer d’autres gouvernements au niveau international ». Même le haut représentant de l’UE, Josep Borrell, s’est prononcé hier sur son blog en faveur de la liberté d’expression.

Charger Plus D'Articles Connexes
Charge De Plus En High-Tech

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *