Rentrée scolaire reportée avec la nouvelle vague de Coronavirus ? Cela s’annonce compliqué !

La nouvelle rentrée scolaire couvrant le mois de septembre s’annonce inquiétante pour les parents d’élèves et les syndicats d’enseignants.

Cela est dû aux indicateurs épidémiques encore plus élevés qu’en mois de septembre 2020 dernier. Cette deuxième rentrée scolaire sous Covid-19 semble donc, ne pas prédire de meilleures nouvelles. Qu’est-ce qui explique alors, ce report de la rentrée scolaire ?

Un taux sept fois supérieur au mois de septembre 2020

En effet, la grande inquiétude pousse le premier syndicat du primaire (Snuipp-FSU) à demander un renforcement du protocole sanitaire. Une crainte, confirmée par les médecins, chercheurs et enseignants.

En outre, le taux d’incidence chez les enfants de 0 à 9 ans est désormais de 124,8. Parallèlement à cela, celui des enfants de 10 à 19 ans est de 301,9. Des taux d’incidence à la hausse, à cause de cette vague du variant Delta, difficile à maîtriser. Néanmoins, il faut reconnaître que ces chiffres actuels demeurent moins inquiétants par rapport au moment de l’annonce du troisième confinement, le 31 mars dernier. Un constat, pas très considérable, puisqu’en septembre 2020 dernier, moins de tests étaient effectués.

rentrée-scolaire-france-2021-1

Une augmentation inquiétante du nombre d’enfants de moins de 9 ans hospitalisés

La hausse du taux d’incidence actuel se confirme tout aussi du côté des hospitalisations des enfants. Contrairement à la deuxième vague d’octobre à novembre 2020, ce chiffre a largement augmenté.

De ce fait, on constate désormais dans les hôpitaux, la présence de 67 enfants de moins de 9 ans dont 8 qui sont en soins critiques. Le même constat est fait du niveau des enfants âgés de 10 à 19 ans. À ce niveau, on dénombre 80 adolescents hospitalisés dont 16 en soins critiques. Parallèlement à ces chiffres, en septembre 2020 dernier, on enregistrait 30 enfants de moins de 9 ans, hospitalisés dont 4 en soins critiques.

En ce qui concerne la tranche d’âge comprise entre 10 et 19 ans, il n’y avait que 29 hospitalisés dont 01 en soins critiques. Bien que ces indicateurs soient alarmants, on dénote une baisse des cas de 25, par rapport au mois d’avril dernier. Cela est probablement lié aux effets de la vaccination faite sur les enfants de plus de 12 ans. Ce qui protège contre les formes sévères du Coronavirus.

L’allégement du protocole sanitaire pour la rentrée

Face à l’état actuel de la pandémie, les syndicats enseignants jugent insuffisante, l’application du niveau 2 du protocole sanitaire. Un protocole qui prévoit un accueil en présentiel pour tous. Ces conditions semblent moins strictes qu’au printemps dernier, où les lycéens étaient soumis aux cours en demi-jauge.

Hormis cela, la règle qui consiste à fermer une classe pendant sept jours, dès les premiers cas détectés est maintenue. Elle ne pourra être appliquée qu’aux établissements du cours primaire. Dans les collèges et lycées, seuls les élèves non vaccinés devront s’isoler.

En ce qui concerne le port du masque, il n’est obligatoire qu’à partir des classes élémentaires. En Guadeloupe, le taux d’incidence a augmenté durant la semaine du 9 au 15 août. Les présidents du conseil départemental, régional et de l’Association des maires ont donc, suggéré le report de la rentrée scolaire.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis