Présidentielle de 2022 : le flou règne toujours à droite parmi les candidats possibles ou confirmés, qu’en est-il vraiment ?

À 7 mois de la prochaine présidentielle de 2022, la droite n’est toujours pas encore fixée. Au-delà de l’incertitude qui plane au-dessus de l’organisation d’une primaire, la liste définitive des candidats n’est toujours pas encore connue. Quel est l’état des lieux des candidatures au sein de LR ?

À 7 mois de la prochaine présidentielle de 2022, la droite n’est toujours pas encore fixée. Au-delà de l’incertitude qui plane au-dessus de l’organisation d’une primaire, la liste définitive des candidats n’est toujours pas encore connue. Quel est l’état des lieux des candidatures au sein de LR ?

Combien sont-ils à briguer la candidature de la droite ? C’est l’une des inconnues actuellement alors que le scrutin présidentiel s’approche. Certains candidats ont déjà confirmé leur intention. En revanche, d’autres laissent planer le doute.

Les candidats déclarés

Actuellement, ils sont au nombre de 6, les candidatures qui sont confirmées à droite. Un mode de désignation sera retenu pour choisir celui qui représentera le parti à l’élection présidentielle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Xavier Bertrand (@xavier.bertrand)

Xavier Bertrand

C’est le premier à se lancer officiellement dans la course de 2022. Le président des Hauts-de-France a déclaré sa candidature dès le mois de mars. Se réclamant être un gaulliste social, il refuse l’éventualité d’une participation à une primaire de la droite. « Oui, je suis candidat (…) Je suis totalement déterminé », a-t-il annoncé lors de sa déclaration. Sa vision est de défendre « une France fière, redressée et réconciliée. » « Mais je ne participerai pas à une primaire de la droite pour désigner son candidat », a-t-il clarifié.

Valérie Pécresse

Confortablement réélue dans sa région Île-de-France, Valérie Pécresse s’est déclarée officiellement candidate en 22 juillet en acceptant de passer par l’étape de la primaire. « Je suis candidate à la présidence de la République pour restaurer la fierté française », déclare-t-elle dans Figaro. « En 2022, la France doit prendre un nouveau départ. Cet été, je parcourrai le pays à la rencontre des Français pour enrichir mon projet », avait-elle précisé.

Michel Barnier, Philippe Juvin, Éric Ciotti et Denis Payre

En dehors des deux premiers candidats déclarés, la liste sera complétée dans les semaines qui vont suivre par quatre autres candidatures. Il s’agit de l’ancien commissaire européen et ex-négociateur de Brexit pour l’UE Michel Barnier et du maire de La Garenne-Colombes et chef des Urgences de l’hôpital Pompidou Philippe Juvin.

Ils sont rejoints par le député des Alpes-de-Maritimes, Éric Ciotti et l’entrepreneur Denis Payre. Actuellement, la méthode de désignation du candidat unique n’est pas encore connue. L’unanimité ne se fait pas autour d’une éventuelle primaire. Une solution devrait être trouvée le 25 septembre lors du congrès de LR.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Edouard Philippe (@edouardphilippelh)

Ceux qui laissent planer le doute

Les candidats disposent d’un délai allant jusqu’à 25 septembre 2021, le jour du congrès du parti LR pour déposer leur candidature. Au vu e cette marge qui reste, certains préfèrent laisser planer encore plus le doute. C’est le cas par exemple de l’ancien Premier ministre Édouard Philippe.

Les envies du maire de Havre sont scrutées de près depuis qu’il a quitté Matignon. C’est un secret de polichinelle que l’ancien Premier ministre d’Emmanuel Macron souhaite peser dans la prochaine présidentielle. Cependant, de quelle façon veut-il le faire ? Il est peu probable de voir Édouard Philippe se déclarer candidat en 2022 contre l’actuel président. Toutefois, il n’a jamais dit frontalement qu’il exclut la possibilité de se présenter.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis