Présidentielle 2022 : l’entrepreneur Denis Payre se déclare candidat aux primaires LR !

La droite enregistre une nouvelle candidature portant à cinq les candidats à la primaire pour les présidentielles de 2022. C’est à travers un tweet posté ce 29 août que l’entrepreneur Denis Payre a annoncé sa candidature à une éventuelle primaire des républicains pour les présidentielles à venir.

La droite enregistre une nouvelle candidature portant à cinq les candidats à la primaire pour les présidentielles de 2022. C’est à travers un tweet posté ce 29 août que l’entrepreneur Denis Payre a annoncé sa candidature à une éventuelle primaire des républicains pour les présidentielles à venir.

Cette annonce qui vient confirmer une information de “Le Figaro” est une surprise. Le potentiel candidat estime néanmoins être « prêt à aller jusqu’au bout » à condition qu’il réussisse à réunir les 250 parrainages exigés par la direction de LR pour se présenter aux élections.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LCI (@lciofficiel)

La situation est terrible pour la démocratie

Dans un message posté sur twitter ce 29 août, l’entrepreneur déclarait sa candidature à la primaire des droites en ces termes : « j’ai pris la décision de participer au primaire des républicains pour l’animer ».

Pour le fondateur du mouvement Nous Citoyens depuis 2013, « il est urgent de récréer la confiance entre la politique et la société civile, car nous sommes dans une situation terrible pour notre démocratie ».

Dans cette perspective où les valeurs fondamentales de la république chancèlent, l’entrepreneur âgé de 58 ans estime qu’il y a « un risque de rupture démocratique ».

En effet, le candidat annoncé aux primaires a ses bases idéologiques qui n’empiètent nullement sur les valeurs clés de la République. Il se définit comme « libéral, social réformateur, mais conservateur sur les valeurs ».

Dans cette même vision politique, il se déclare « favorable à la liberté économique, mais très attaché au pacte républicain, avec une école qui donne sa chance à chacun et un ascenseur social qui fonctionne ».

Par ailleurs, pour un équilibre social, l’entrepreneur père de quatre enfants préconise qu’aucune aide sociale ne doit être attribuée sans la garantie d’une contrepartie et sans un service à rendre à la collectivité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Figaro 🗞 (@lefigarofr)

Une nouvelle perspective en remplacement à la primaire chez Les Républicains ?

Pour taire les suspicions de divisions, la direction de LR envisage une autre alternative en remplacement à l’organisation d’une primaire. À partir de ce 30 août d’ailleurs, la direction va lancer une grande étude qualitative.

Elle va porter sur un échantillon de 15 000 militants ou sympathisants notamment de la droite et du centre afin de pouvoir mesurer la popularité de chacun des prétendants à l’Élysée. Cette même étude aura pour but de recenser et d’analyser les sujets importants aux yeux des électeurs à l’approche des élections.

À cet effet, Les Républicains iront en congrès consultatif le 25 septembre pour décider si oui ou non les primaires doivent avoir lieu. L’autre objectif de cette concertation portera sur la désignation de leur candidat dès fin novembre.

En outre, cette candidature de M. Payre Denis est la cinquième du côté des républicains. Quelques figures de proue de la droite l’avaient précédé dans cette démarche. Il s’agit notamment de Valérie Pécresse, Michel Barnier, Eric Ciotti et de Philippe Juvin.

Et alors qu’on croyait LR en perte de terrain considérant une démission de taille, celle du maire de Toulon, Hubert Falco, tout porte cependant à croire que la pluralité et la concurrence interne seront de mise au sein du parti de la droite.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis