Nouveau drame chez OpenAI ? Microsoft n’aura pas de place au sein du nouveau conseil d’administration

Alors que le calme semblait revenir chez après le scandale du départ et retour de , une nouvelle polémique pourrait éclater avec l'exclusion de du nouveau conseil d'administration.

Microsoft et d'autres investisseurs exclus du conseil

Selon The Information, Microsoft ne ferait pas partie des membres du nouveau conseil d'administration d'OpenAI, ce qui pourrait provoquer une nouvelle controverse. En effet, aucun des investisseurs de la startup IA ne disposerait d'un siège au sein de cette instance renouvelée. Ainsi, non seulement Microsoft serait exclu des décisions importantes, mais aussi des entreprises telles que Sequoia Capital, Khosla Ventures et Thrive Capital.Il convient toutefois de noter que cette information reste officieuse pour le moment. La direction d'OpenAI n'a pas encore fait de déclaration à ce sujet. Les changements annoncés suite au retour de Sam Altman devraient être officialisés dans les jours à venir. Seul Adam D'Angelo, PDG de Quora, conservera son poste au sein du conseil tandis que Bret Taylor et Larry Summers rejoindront également l'équipe pour occuper deux autres sièges. Les six autres places vacantes restent encore à déterminer.

A lire :   Un voyage de 6 mois autour du monde planifié grâce à l'IA : la famille témoigne

Négociations autour du retour de Sam Altman

Lors des négociations pour reprendre son poste de PDG, Sam Altman aurait accepté de ne pas retrouver sa place au sein du conseil d'administration. Il en aurait été de même pour Greg Brockman, président d'OpenAI. Cependant, pendant les jours les plus tumultueux du scandale, il a été spéculé que Microsoft pourrait menacer de retirer son soutien financier à l' si elle ne se voyait pas attribuer un siège au sein du nouveau conseil.Malgré cela, la firme de Redmond s'est toujours exprimée en termes amicaux et a assuré que son alliance avec OpenAI restait solide. Toutefois, si elle n'est effectivement pas autorisée à avoir un représentant au sein du board, il est de penser qu'un nouveau drame pourrait bientôt éclater.

Les raisons officielles de l'exclusion

D'après The Information, la raison officielle pour laquelle Microsoft et les autres investisseurs d'OpenAI seraient exclus du conseil d'administration serait que l'organisation chercherait à privilégier la sécurité dans le développement de son intelligence artificielle plutôt que les rendements financiers.Cependant, un autre élément mérite d'être pris en compte. Les entreprises ayant investi dans OpenAI, dont Microsoft, ont mené une campagne intense pour le retour de Sam Altman au poste de PDG. Par exemple, Thrive Capital a été très impliquée dans cette demande. La présence d'investisseurs proches d'Altman au sein du nouveau conseil pourrait ainsi donner beaucoup de pouvoir au PDG sans qu'il soit directement membre du board. Autrement dit, bien qu'il renonce à sa place au sein du conseil, Altman pourrait bénéficier de représentants alignés sur sa vision qui influenceraient les décisions et la définition des stratégies de l'entreprise.

A lire :   OpenAI dépense 700 000 dollars quotidiennement pour maintenir le ChatGPT !

L'importance d'une place au conseil pour Microsoft

Pour Microsoft, obtenir un siège au sein du conseil d'administration d'OpenAI est tout à fait justifié. L'entreprise a investi plus de 10 milliards de dollars pour soutenir le développement des solutions d'intelligence artificielle et contrôle 49% de la branche à but lucratif de l'organisation. Cependant, suite au licenciement de Sam Altman, la firme s'est retrouvée en position de simple spectateur des événements. C'est alors que l'idée d'exiger un siège au sein du nouveau conseil a commencé à prendre de l'ampleur.Jusqu'à présent, Microsoft n'a pas revendiqué publiquement une place au conseil. Néanmoins, Satya Nadella, PDG de Microsoft, a été catégorique lors d'une interview avec CNBC en affirmant qu'un changement de gouvernance était nécessaire chez OpenAI. Thomas Hayes, un homme d'affaires interrogé par Reuters, a déclaré qu'il était peu probable que Microsoft adopte une attitude passive face à cette exclusion du management de la startup : “Microsoft aura certainement son mot à dire compte tenu du montant d'argent investi”, a-t-il souligné.

Innovation et Tradition: Découvrez la nouvelle édition limitée de la Divers Sixty-Five par Oris et Chronos

5/5 - (1 vote)
Afficher Masquer le sommaire
A lire :   Windows 7 est mort : Il ne recevra plus de mises à jour à partir d'aujourd'hui
Martin Jean

je suis un rédacteur web spécialisé dans l'actualité people. Je suis passionné par le monde de la célébrité et j'adore suivre les dernières tendances, les scoops et les potins qui font le buzz