Mai : 38 jours de températures supérieures à la moyenne, une canicule jamais vue a prévoir ?

La France a maintenant connu 38 jours consécutifs de températures supérieures à la moyenne, une série qui n’a jamais été aussi longue depuis le début des relevés, et cette semaine, des températures record ont été enregistrées dans de nombreuses régions du pays.

Sur son compte Twitter, l’agence météorologique a déclaré que ce matin à 9 heures, heure locale, la jauge thermique nationale, qui synthétise les températures à travers le pays, était de 16,5 degrés Celsius, soit la plus élevée depuis la création de la série en 1947 pour le mois de mai.

La valeur la plus élevée à 9h00 du cinquième mois de l’année a été enregistrée le 29 mai 2017 avec 16,06 degrés.

À la station météorologique de Montsouris la température minimale de la nuit était de 20,3 degrés. En 150 ans d’existence de la station, il n’y a jamais eu de minimum aussi élevé à cette période de l’année.

A quarante kilomètres de là, à l’aéroport Charles de Gaulle, le record a été battu d’un degré, avec 21,9 degrés.

A lire :   Ikea donne des airs de guinguette à votre terrasse grâce à ces nouveaux produits !

Les températures les plus élevées du mois de mai ont été enregistrées mercredi dernier, notamment dans le sud, dans des villes comme Toulouse, 33,4 degrés, Albi, 33,7 degrés, dans d’autres villes comme le Cap Ferret, 35 degrés et Anglars, 33,9 degrés.

Tous ces éléments conduisent Météo France à prévoir que ce mois de mai sera le plus chaud de l’histoire.