Listenbourg, le nouveau pays européen né de la dérision et qui prend d’assaut Twitter.

@gaspardoo est à l'origine de ce nouvel État imaginaire, né pour se moquer du faible niveau de géographie des Américains et déjà viral sur les réseaux.

L’Europe a un nouveau pays. Oui, comme vous le lisez. C’est le Listenbourg et il est frontalier avec l’Espagne et le Portugal. En réalité, il s’agit d’une blague que @gaspardoo, un tweeter populaire spécialisé dans les montages photo, a créée pour se moquer du faible niveau de géographie des Américains.

« Je suis sûr que les Américains ne connaissent même pas le nom de ce pays« , a-t-il écrit dans le tweet dans lequel il a joint une carte de l’Europe avec une flèche rouge marquant l’emplacement de ce nouveau pays imaginaire. Ce qu’il n’imaginait pas, c’est que son message deviendrait viral (il compte 120 000 « j’aime » et a été retweeté 12 300 fois) et que les utilisateurs de Twitter eux-mêmes ont suivi la blague pour construire l’histoire de Listenbourg.

À tel point que ce pays européen nouvellement créé a déjà un hymne national, un drapeau, une carte et même des représentants politiques. Dans ce sens, des comptes « officiels«  ont été créés pour représenter les différents ministères du gouvernement Listenbourg, et le créateur de la blague a même été nommé président du pays, sous le nom de Gaspard Hoelscher. Malgré tout cela, le pays s’est déclaré « apolitique« .

Un véritable phénomène de masse

La plaisanterie a suscité un tel engouement que des internautes ont partagé des photos des points de repère supposés incontournables du vaste patrimoine historique de Listenbourg, dont Napoléon Bonaparte lui-même.

 

Plusieurs marques et organisations ont également profité de la blague pour se promouvoir, comme Amazon, Netflix, McDonald’s, Deliveroo, l’opérateur téléphonique Free et les Jeux olympiques de Paris 2024, qui ont annoncé la participation du pays parmi les délégations représentées.

Même TikTok s’est fait l’écho de ce canular et on peut déjà voir des vidéos racontant l’histoire du pays qui, soi-disant, serait peuplé de 59 millions d’habitants et serait membre de l’ONU et de l’OTAN depuis le 31 octobre. Le canular était si répandu qu’une fausse page Wikipédia a été créée et a depuis été retirée.