Les “gauches” s’unissent pour les élections législatives

La France Insoumise (LFI), le mouvement dirigé par Jean-Luc Mélenchon a annoncé un accord pour les élections législatives de juin avec Génération.s, fondée par l'ancien candidat socialiste de 2017 Benoît Hamon.

Les deux forces ont confirmé l'entente pour les élections législatives, qui auront lieu entre le 12 et le 19 juin et sont considérées par la gauche comme une sorte de revanche pour la défaite aux élections présidentielles d'avril, lors desquelles a gagné contre Marine Le Pen.

Le pacte est le premier entre deux forces de gauche avant les élections législatives. La LFI de Mélenchon (près de 22 % à la présidentielle) mène une tentative d'union de la gauche et continue de négocier, non sans obstacles, avec les communistes, les écologistes et le Parti socialiste (PS).

L'accord entre LFI, qui compte 17 députés, et Génération.s, un parti récent qui compte quelques députés régionaux, repose sur des améliorations sociales, comme la hausse du salaire minimum, et la retraite à 60 ans, au lieu des 65 ans proposés par Macron.

A lire :   Le parti socialiste conclut une alliance avec la France  Insoumise pour les élections de juin

Sur le plan international, les deux partis s'accordent à dire que la doit rester dans l'UE et dans l'euro, tout en ouvrant la porte à la “désobéissance” à certaines règles européennes qui “vont à l'encontre de l'urgence sociale et écologique“. Ils ont rappelé qu'il y a déjà eu des pays comme l'Espagne qui ne se sont pas conformés aux règles de Bruxelles, dans le cas des prix de l'énergie.

L'Apple Watch face à une crise identitaire : un virage manqué ?

Voter pour cet article