La maison Cinéma le tournage de « Mulan » dans la province chinoise du Xinjiang met le feu aux poudres

le tournage de « Mulan » dans la province chinoise du Xinjiang met le feu aux poudres

9 min en lecture
0
16
275

Le remake à gros budget de Mulan, déjà soumis à un boycott pro-démocratique, a été soumis à un feu supplémentaire pour le tournage de scènes dans la province chinoise du Xinjiang, où Pékin est accusé de commettre des violations massives des droits de l’homme à l’encontre des musulmans ouïgours. Les critiques à l’encontre du film se multiplient après que son générique a révélé un remerciement officiel aux entités gouvernementales du Xinjiang, le site de violations présumées des droits de l’homme à grande échelle, y compris la détention de plus d’un million de musulmans ouïgours.

Non seulement Disney a tourné dans la région, mais le studio semble avoir offert sa gratitude aux agences gouvernementales chinoises impliquées dans les abus présumés.

La polémique a démarré en un week-end

Après la sortie de Mulan sur Disney+ vendredi dernier, certains spectateurs ont commencé à remarquer un « remerciement spécial » dans le générique de fin du film à huit entités gouvernementales du Xinjiang, dont le bureau de la sécurité publique de la ville de Turpan, où la Chine opérerait plus d’une douzaine de « camps de rééducation » qui maintiennent les Ouïgours en détention extrajudiciaire.

La séquence de crédit de Mulan remercie également le « département de publicité du Comité de la région autonome ouïgoure du Xinjiang du PCC », l’agence du Parti communiste chinois chargée de produire et de gérer les efforts de propagande de l’État dans la région.

Information qui s’est répandue comme une trainée de poudre via les différents réseaux sociaux a fait le tour du monde en moins de 48h.

Situation et contexte

Depuis des années, la Chine fait l’objet d’une surveillance internationale en raison de la façon dont elle traite les minorités musulmanes du Xinjiang. On estime que plus d’un million de résidents ouïgours ont été détenus dans des camps d’internement extrajudiciaires. Les résidents ouïgours ont déclaré avoir été soumis à des régimes d’endoctrinement politique épuisants, à des travaux forcés et à des stérilisations forcées – dans le cadre d’un prétendu programme gouvernemental visant à supprimer les taux de natalité dans la population musulmane.

La Chine affirme que les camps de détention du Xinjiang font partie d’un effort pacifique visant à améliorer la sécurité et le développement économique de la région.

Mulan aurait tiré dans une vingtaine d’endroits en Chine, dont le désert de Mingsha Shan, qui s’étend dans le Xinjiang, et la vallée de Tuyuk, à l’est de Turpan. Une partie de l’équipe de production de Mulan a déclaré à Architectural Digest au début de l’année qu’elle avait passé des mois dans le Xinjiang à faire des recherches sur les lieux avant le début du tournage. La réalisatrice du film, la Néo-Zélandaise Niki Caro, a également partagé une photo des dunes de sable du désert en 2017, en la sous-titrant « Day 5 – China Scout » et en identifiant le lieu comme « Asia/Urumqi », la capitale du Xinjiang.

Mulan met en vedette l’actrice sino-américaine Liu Yifei dans le rôle d’une jeune femme chinoise qui se déguise en homme pour épargner à son père âgé le service militaire obligatoire.

Le film, qui a été réalisé pour 200 millions de dollars avant d’être commercialisé, a déjà fait l’objet d’une controverse à la suite des commentaires faits par Liu dans les médias sociaux l’été dernier pour soutenir la répression des forces de police de Hong Kong contre le mouvement pro-démocratie de la ville. Au cours du week-end, la réaction aux commentaires de Liu a repris, les militants pour la démocratie et les droits de l’homme à Hong Kong, à Taiwan et en Thaïlande se regroupant dans le cadre d’une campagne #BoycottMulan en pleine expansion.

Comment Disney se tirera de cette mauvaise pub ? Et vous qu’en pensez-vous ? Faites le nous savoir en commentaires

  • Max met le feu aux poudres - Pierre Lamblin - Livre
    Aventure/Action - Occasion - Etat Correct - Jauni, Un peu abîmé - Aventures - 1968 - Poche - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
  • Ets George Cannon Thé noir de Chine Lapsang Souchong bio - Recharge - sachet de 100g
    Né d'une légende chinoise du 19ème siècle, ce thé noir est produit dans la province du Fujian. Des volutes de feuilles d'épicéas en feu ont imprégné les feuilles de thé fraîchement cuiellies et leur ont donné ce goût incomparable et si recherché des amateurs.Infuser 5 min, 95 °C. Pour une dégustation optimale
Charger Plus D'Articles Connexes
Charge De Plus En Cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *