Le taux de chômage en France tombe à 7,3 %, son plus bas niveau depuis début 2008

Le taux de chômage a baissé d'un dixième de point au premier trimestre de l'année pour s'établir à 7,3 %, soit le plus bas niveau depuis début 2008, alors que les effets de la crise financière commençaient à peine à se faire sentir, a annoncé mardi l'Insee.

Le taux de chômage baisse entre janvier et mars (un dixième de point) est nettement inférieur à celui du trimestre précédent, où la baisse avait été de six dixièmes de point, a précisé l’Insee dans un communiqué.

En termes bruts, le nombre de chômeurs a diminué de 18 000 au cours des trois premiers mois de l’année pour atteindre 2,2 millions.

Par groupe d’âge, le chômage a augmenté de trois dixièmes de point chez les 15-24 ans pour atteindre 16,3 %, bien que cela fasse suite à une forte baisse de 3,5 points au cours des trois derniers mois de 2021.

En revanche, il a baissé de deux dixièmes dans la tranche d’âge des 25-49 ans, à 6,6 %, et d’un dixième pour les 50 ans et plus, à 5,6 %.

Le taux de chômage des hommes, qui a diminué de deux dixièmes de point de pourcentage, est comparable à celui des femmes, qui est resté stable à 7,3 %.

L’une des promesses d’Emmanuel Macron lors de la campagne pour sa réélection à la présidence en avril était d’atteindre le plein emploi en France, ce qui signifiait selon lui de réduire le chômage au cours de son nouveau mandat autant que lors de ses cinq premières années à l’Élysée, c’est-à-dire de plus de deux points de pourcentage. En pratique, cela reviendrait à laisser le taux à moins de 5,3 % de la population active.