Le Royaume-Uni développe ses cultures de CBD

Même si son efficacité reste encore approuvée et que la réglementation à son sujet prend du temps, le Royaume-Uni voit le marché du cannabis légal connaître un vif essor.

Ce développement est aussi mondial puisque le marché du cannabis légal est aujourd’hui le deuxième du monde malgré l’ensemble des règles strictes qui encadrent la culture du produit. Ce succès est dû à l’arrivée du CBD, ou cannabidiol, une substance obtenue à partir du chanvre et qui ne contient pas la molécule THC, à l’origine des effets psychotropes présents dans le cannabis.

Le CBD : un produit vertueux au succès croissant

Les effets connus sur la santé d’un tel produit expliquent sa notoriété auprès du grand public. Le CBD soulage contre le stress, les maux de tête et l’anxiété reprenant les effets relaxants du cannabis. Il est aussi prescrit dans certains pays pour lutter contre les douleurs, notamment articulaires. Il s’utilise aussi en application cutanée par des huiles ou des cosmétiques pour soigner les problèmes de peau.

La seconde raison de l’attrait qu’il suscite est la diversité de prise du produit puisqu’il se décline sous la forme d’huile, de fleurs de cannabis, de gélules, de bonbons, d’e-liquides… L’ingestion se fait alors par voie orale à travers de la nourriture au CBD, des recettes agrémentées de CBD, des comprimés, des tisanes…Mais aussi par voie cutanée ou inhalation.

Une myriade d’entreprises s’est spécialisée dans le développement de ce type de produits et leur succès est sans précédent puisque de nombreuses personnes ayant traversé une situation de stress y trouvent leur compte. Des commerces anglais bien connus ont alors ouvert un rayon dédié à ce produit comme la chaîne de pharmacie Boots ou les produits naturels Holland & Barett. Le cabinet de conseil britannique Savills estimait début 2020 que ce secteur pourrait générer jusqu’à 1 milliard de livres de vente en 2025.

Le cadre réglementaire du CBD

La législation en vigueur encadrant la vente et la consommation du CBD est assez récente. Le marché du cannabis récréatif n’est pas autorisé mais le cannabis plus thérapeutique a fait son chemin pour un produit destiné au grand public dans un but de bien-être. Le Royaume-Uni a alors accru sa présence sur le marché atteignant la deuxième place des ventes. La Bourse de Londres admet même des entreprises spécialisées dans le cannabis thérapeutique ou les produits dérivés de l’huile de cannabis.

Ce progrès dans la vision du cannabis qui est passé de produit nocif à produit vertueux est dû à l’influence des États-Unis sur le Royaume-Uni. Le premier a mis en place un marketing qui a réussi à convaincre les autres pays du succès de cette substance. La pandémie lui a aussi donné des ailes puisque nombreuses personnes stressées ou rencontrant des problèmes de sommeil se sont essayés à ce produit et ne peuvent plus s’en passer. Face aux changements dans l’opinion publique, le cadre réglementaire a évolué en conséquence pour rassurer la population sur la qualité des produits et encadrer la production de ce produit.

L’agence de sécurité alimentaire britannique considère le CBD comme un complément alimentaire suite à une décision de l’Union Européenne en 2019. Elle reconnaît donc les effets bénéfiques du produit mais incite à se méfier des effets pas encore connus du produit. Il est donc interdit de promouvoir ce produit comme un médicament et de faire de la publicité à ce sujet. Il est important d’indiquer les contre-indications à sa prise lors de la vente. Sa consommation est aussi fortement régulée. La production est autorisée tant que le produit final contient un taux de THC quasiment nul.

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis