Le processeur Tensor G2 du Google Pixel 7 déçoit.

Google continue de retenir certains détails clés sur les Pixel 7 et Pixel 7 Pro, ses prochains smartphones phares. L'une d'entre elles est une information relative au Tensor G2, la deuxième génération de sa puce propriétaire qui pourrait prétendument s'accompagner d'améliorations significatives en termes de performances et d'efficacité énergétique.

Les données sur cette puce, cependant, ont été publiées de manière anticipée grâce à un nouveau benchmark, et révèlent, malheureusement, peu de changements pertinents par rapport à son prédécesseur dans certains domaines.

Selon les données qui ont fuité lors du test de performance, le SoC Tensor des Google Pixel 7 et Google Pixel 7 Pro conservera le même processeur que celui du Pixel 6. C’est-à-dire qu’il disposera d’un processeur à huit cœurs, dans lequel deux d’entre eux seront Cortex-X1, deux autres seront Cortex-A76 et les quatre restants ; Cortex-A55. Le nouveau procédé de fabrication de la puce, qui mesurera 4 nanomètres contre les 5 nanomètres du Tensor original, permettra toutefois d’améliorer légèrement la vitesse d’horloge de plusieurs des cœurs.

Par exemple, les Cortex-X1 du Tensor G2 fonctionneront à une vitesse maximale de 2,85 GHz, contre 50 MHz pour son prédécesseur. Les deux cœurs Cortex-A76, quant à eux, tourneront à 2,35 GHz, contre 100 MHz dans le SoC précédent. Cette augmentation de la vitesse permettrait, selon la fuite, d’offrir Kuba Wojciechowski une amélioration d’environ 10 % des performances multi-cœurs par rapport à la première génération de Tensor. Les performances à un seul cœur, cependant, seraient très similaires à celles du modèle de l’année dernière.

Le GPU Tensor G3 arrivera avec les Google Pixel 7s, jusqu’à 20 % plus puissant.

Google semble effectivement avoir modifié le GPU du Tensor G3, la puce qui arrivera avec les Google Pixel 7 et Pixel 7 Pro. Celui-ci, notamment, passera d’un Mali-G78 à un Mali-G7010 qui, selon les données d’ARM, est jusqu’à 20 % plus rapide par rapport à la génération précédente. Il est également jusqu’à 20 % plus efficace et jusqu’à 35 % plus puissant dans les tâches liées à l’apprentissage automatique.

Les améliorations du GPU du processeur Tensor ne permettent toutefois pas aux Google Pixel 7 et Pixel 7 Pro de rivaliser en termes de performances avec les autres modèles haut de gamme du marché. Leur score Geekbench, en effet, est nettement inférieur à celui des autres smartphones concurrents. Les 1 068 points à un seul cœur sont, par exemple, bien inférieurs aux 1 882 points obtenus par la puce A16 Bionic de l’iPhone 14 Pro. Quelque chose de similaire se produit dans les benchmarks multi-core. Le Tensor du Pixel 7, par exemple, obtient un score de 3 149, tandis que l’A16 Bionic obtient plus de 4 000 points.