Le port du masque ne sera plus obligatoire dans les transports publics la semaine prochaine

Le port d'un masque facial dans les transports publics ne sera plus obligatoire à partir du lundi 16 mai, a annoncé mercredi le ministre de la Santé Olivier Véran, qui a toutefois insisté sur le fait qu'il reste recommandé.

« Le port du masque est toujours recommandé, mais il n’est plus obligatoire« , a expliqué Olivier Véran lors de la conférence de presse habituelle (et dernière du gouvernement actuel) après le Conseil des ministres.

Il a justifié la fin de l’interdiction par le fait que « la situation épidémique s’améliore » et que, même si « la pandémie n’est pas terminée« , le nombre de nouveaux cas déclarés est en baisse, et cette tendance devrait persister dans les semaines et les mois à venir avec la perspective de l’été.

Il a souligné que « le scénario le plus probable » n’est pas que le coronavirus disparaisse, mais que la population est « très bien protégée » grâce à la vaccination et à l’immunisation contre les vagues successives d’infections.

Selon son analyse, il y aura de nouveaux variants du covid, mais il est plus probable qu’il s’agisse d’omicrons, contre lesquels l’immunité et les vaccins actuels se sont révélés efficaces.

Il a déclaré qu’il est possible qu’en cas d’émergence de nouveaux variants, il sera nécessaire d’administrer des rappels de vaccin, mais il a dit qu’il ne pouvait pas dire si cela touchera l’ensemble de la population ou seulement les groupes les plus vulnérables.

L’obligation de porter des masques dans les transports a été l’une des premières mesures imposées pour faire face à la pandémie.

A lire :   Vaccination obligatoire du personnel soignant : Philippe Martinez de la CGT n’en veut pas !

À la question de savoir si le port du masque sera obligatoire sur les vols internationaux à destination ou en provenance de pays où l’obligation est toujours en vigueur, Olivier Véran a répondu que c’était aux compagnies aériennes de le déterminer.

Quoi qu’il en soit, il a noté que onze pays de l’UE ont déjà levé cette obligation, qu’une discussion est en cours entre les experts de l’UE, et il pense que les autres le feront dans un avenir proche.

La France enregistre actuellement quelque 40 000 infections par jour et environ un demi-millier de décès par semaine. Depuis le début de l’épidémie et jusqu’à mardi, 146 979 personnes sont officiellement décédées du covid-19 en France.