Le futur des voyages : Un remplaçant au passeport qui promet rapidité et efficacité

Le remplaçant de notre bon vieux passeport est arrivé et il permet de vous faire gagner du temps.

Les inconvénients du passeport traditionnel

Le passeport est un précieux sésame quand on veut voyager mais il est aussi synonyme de quelques galères. Délais allongés et papiers multiples à fournir figurent parmi les embûches au moment d'obtenir son premier passeport ou de refaire un passeport arrivé à expiration. Ce n'est que le début puisqu'il faut ensuite passer par les multiples contrôles et les files d'attente comme en témoignent les queues monstrueuses parfois filmées au poste des douanes et garde-frontières à l'aéroport de Roissy… Le tout en s'assurant de ne jamais égarer ses papiers.

Bonne nouvelle, ce sera (peut-être) bientôt fini ! Si depuis plusieurs années, les fabricants de passeport mais aussi les Etats planchent sur des solutions nouvelles et plus modernes, un vrai coup d'accélérateur a été franchi et laisse augurer d'une fin prochaine du précieux sésame papier.

A lire :   Comment fonctionne le système de hors-jeu semi-automatique de Qatar 2022 ?

Des expérimentations dans plusieurs aéroports

Plusieurs aéroports mènent ainsi des expériences. Comment ça ? Le passager est bel et bien contrôlé avant de monter dans l'avion mais c'est via un document numérique très simple à se procurer. Le voyageur “sans passeport” télécharge une application dédiée dans laquelle il remplit un petit dossier numérique en quelques minutes.

Il est ainsi déjà possible de se passer de passeport à l'aéroport d'Helsinki, du moins pour certains vols et destinations. L'expérience est ouverte à n'importe quel voyageur empruntant un des vols éligibles, ceux de la compagnie nationale Finnair à destination du Royaume-Uni. Depuis son départ de l'UE, le Royaume-Uni demande en effet de nouveaux documents aux voyageurs européens et une carte d'identité n'est plus suffisante.

A lire :   Waze : comment activer le signalement des radars et zones de contrôle ?

Comment fonctionne le document numérique ?

“Les passagers des vols Finnair pour Londres, Edimbourg et Manchester peuvent passer le contrôle aux frontières plus rapidement et plus facilement que d'habitude, sans faire la queue. Ceci est possible en téléchargeant l'application DTC et en vous inscrivant au préalable en tant qu'utilisateur volontaire”, ont précisé les garde-frontières finnois. L'autorisation d'embarquer est comprise dans un QR Code à simplement présenter à un contrôleur dédié.

C'est la première fois que ce document numérique dit DTC est ouvert au grand public mais d'autres pays ont déjà annoncé de tels projets:

  • Croatie
  • Pays-Bas
  • Canada

La France bientôt concernée ?

Sachez que le projet à Helsinki est en partie financé par l'Union Européenne et que la pourrait donc prochainement également tester ce document numérique. En attendant, si vous envisagez de voyager en Croatie, aux Pays-Bas ou au Canada ces prochaines semaines, peut-être serez vous également concerné.

A lire :   Comment connaître la localisation d’une personne depuis votre téléphone ?

Le développement de cette technologie pourrait ainsi venir faciliter la vie des voyageurs, qui n'auraient plus à se soucier de l'obtention et du renouvellement d'un passeport traditionnel. De plus, le gain de temps lors des contrôles aux frontières serait un avantage indéniable pour les passagers comme pour les compagnies aériennes et les autorités compétentes.

L'Apple Watch face à une crise identitaire : un virage manqué ?

5/5 - (1 vote)
Afficher Masquer le sommaire
Martin Jean

je suis un rédacteur web spécialisé dans l'actualité people. Je suis passionné par le monde de la célébrité et j'adore suivre les dernières tendances, les scoops et les potins qui font le buzz