Laurent Wauquiez n’est plus dans la course pendant que Michel Barnier se lance !

Au moment où Laurent Wauquiez renonce à concourir pour les primaires, Michel Barnier affiche son intention de se lancer dans la course.

La journée de ce jeudi 26 août 2021 aura été chargée du côté de la droite. Deux importantes annonces ont été faites dans le cadre de la prochaine présidentielle de 2022. Au moment où Laurent Wauquiez renonce à concourir pour les primaires, Michel Barnier affiche son intention de se lancer dans la course.

Alors qu’il entretenait jusque-là le suspense sur son intention de participer ou non au prochain scrutin présidentiel, Laurent Wauquiez prend enfin sa décision. Il ne sera pas candidat à la primaire de la droite pour les prochaines élections présidentielles. C’est sur ses comptes Twitter et Facebook que l’homme a annoncé la nouvelle. 

En effet, l’ancien président des républicains était pressenti pour se lancer dans la course. Sa récente réélection à la tête de la région Auvergne–Rhône-Alpes fait de lui un des favoris de cette primaire. Cependant, après avoir consulté ses proches, il prend la décision de ne pas candidater. Dans son message publié sur sa page Facebook, plusieurs raisons sont à la base de ce choix.

« Je le fais (…) parce que je ne veux pas ajouter de la division à la division »

L’ancien député de Haute-Loire se dit avoir pris conscience de la situation que traverse depuis quelque temps son parti et ne souhaite pas en rajouter. « Ce choix, je le fais aussi parce que je ne veux pas ajouter de la division à la division », a-t-il annoncé. 

Selon le président de la région Auvergne–Rhône-Alpes : « Être candidat à l’élection présidentielle, c’est une décision que l’on prend non parce que l’on en a simplement envie, mais parce que c’est un moment où on se sent en situation de rassembler son camp et de réunir les Français. Je considère que pour moi ce moment n’est pas venu. »

D’après Laurent Wauquiez : « Les candidatures à la présidentielle à droite se multiplient de façon inquiétante. » Il fustige le fait que certains candidats déclarent même qu’ils se présenteront sans accepter la règle commune. « Il faut avoir la lucidité de reconnaitre qu’aujourd’hui aucun candidat ne s’impose à droite », a-t-il fait remarquer.

Michel Barnier officialise sa candidature

Si Laurent Wauquiez décide de ne pas se porter candidat, Michel Barnier lui annonce qu’il participera à la primaire de son parti. « Oui, j’ai pris la décision d’être candidat à l’élection présidentielle (…) J’ai l’ambition d’être le président d’une France réconciliée », a-t-il fait savoir sur le plateau de TF1. 

Parmi les grandes lignes de son programme, l’ancien négociateur pour l’UE du Brexit met un accent sur l’immigration. Il envisage d’instaurer un moratoire sur l’immigration à son arrivée au pouvoir. Michel Barnier juge important de remettre à plat les procédures. Il préfère négocier avec les pays d’origine. L’ancien commissaire européen souhaite que les aides au développement soient conditionnées par la maitrise des flux migratoires par ces pays d’origine.  

Dans son projet, il rappelle la nécessité de remettre la France au travail et de continuer la lutte contre le changement climatique. Il sied de souligner que Michel Barnier est âgé de 70 ans et détient une longue carrière aussi bien sur le plan professionnel que sur le plan politique. 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis