L’Allemagne lance ses premiers trains à hydrogène

L’Allemagne a trouvé un moyen de remplacer les trains à moteur diesel qui circulent en Basse-Saxe, l’un des États du pays, dans le but de proposer une alternative non seulement beaucoup plus durable, mais aussi moins bruyante. Dès septembre prochain, cinq trains entièrement alimentés à l’hydrogène, qui n’émettent que de la vapeur et de l’eau condensée et sont donc exempts d’émissions de CO2, circuleront sur les voies.

Les trains, développés par la société française Alstom, sont capables d’atteindre 1 000 kilomètres avec une seule charge dans leur réservoir d’hydrogène, ce qui permet d’effectuer sans problème le trajet quotidien sur le réseau ferroviaire de Basse-Saxe et donc de remplir le réservoir une fois par jour dans une station de remplissage d’hydrogène que Linde, une société gazière allemande, a construite.

Les trains à hydrogène sont également beaucoup plus efficaces et respectueux de l’environnement que les trains diesel. En fait, selon données partagées par ALstom un kilogramme d’hydrogène remplacerait environ 4,5 litres de carburant diesel.

Des trains à hydrogène pour remplacer les trains diesel sur les réseaux ferroviaires non électrifiés.

À l’heure actuelle, cinq trains fonctionnant à l’hydrogène circulent déjà en Allemagne sur les lignes reliant Cuxhaven, Bremerhaven, Bremervörde et Buxtehude. Ils ont également remplacé cinq des quinze trains à moteur diesel de la ligne. Neuf autres modèles devraient être ajoutés dans les mois à venir pour remplacer les modèles polluants restants.

Il s’agit sans aucun doute d’une alternative intéressante et durable pour les réseaux ferroviaires qui ne sont pas encore électrifiés. En fait, rien qu’en Allemagne, on compte plus de 4 000 trains à moteur diesel. Les trains à hydrogène développés par ALstom présentent également un autre avantage important : ils sont plus silencieux que les trains diesel.

L’Allemagne, en particulier, a investi 8,4 millions d’euros pour couvrir les coûts des véhicules. 4,3 millions d’euros pour les stations-service d’hydrogène de Linde. Ils prévoient de continuer à remplacer les trains diesel à Francfort avec l’achat de 27 modèles. ALstom a également conclu des contrats avec des pays comme l’Italie, où elle prévoit de livrer jusqu’à 14 modèles. En France également, où ils livreront 12 trains à hydrogène.