La scène d’Andor a été tournée au siège de McLaren.

Episode 4 de Andor intitulé « Aldhani », nous a montré un emplacement de Star Wars qui n’a pas été vu depuis un long, long moment : Coruscant. Vous vous souvenez peut-être de cette planète dans la trilogie préquelle, où se trouve le majestueux temple de l’Ordre Jedi. Maintenant Coruscant était à nouveau un endroit pertinent. Cette fois, cependant, elle est sous le contrôle de l’Empire.

Revenir sur Coruscant, c’est aussi la possibilité de voir des décors plus peuplés, modernes et ostentatoires. Contrairement aux autres Star Wars sur Disney+, la production de Andor a choisi de filmer ses scènes dans des lieux réels. Cependant, nous ne nous attendions pas à ce que l’une d’entre elles soit filmée au siège d’un constructeur automobile emblématique.

Nous faisons référence à McLaren. Oui, le centre technologique McLaren, situé à Woking, en Angleterre, est devenu le port spatial de Coruscant. La séquence est très brève, certes, mais le plan choisi par les directeurs de la photographie de la série suffit à reconnaître le site. Nous l’avons vu dans d’innombrables documentaires, reportages et promotions pour le constructeur britannique.

Avec l’aide d’effets spéciaux, Andor a pu bricoler dans le centre technologique McLaren. On peut voir un bâtiment inexistant à l’arrière-plan et, dans le lac artificiel à côté des bureaux, un vaisseau spatial. L’intérieur, tout en conservant ses structures intactes, ajoute quelques éléments technologiques, tels que des écrans. Les nouveaux arrivants à Coruscant traversent un couloir que McLaren utilise souvent pour exposer son immense collection de véhicules.

Andor ne voulait pas s’appuyer sur Stagecraft

Nous vous avons parlé plus d’une fois de Scénographie également connu sous le nom de Le volume. Je fais bien sûr référence à l’époustouflant décor de film d’Industrial Light &amp ; Magic (propriété de Lucasfilm) qui s’appuie sur un gigantesque écran LED, ainsi que sur le moteur graphique Unreal Engine, pour générer des décors en temps réel. Cette technologie a, bien entendu, révolutionné les effets visuels au cinéma et à la télévision.

Cependant, les responsables de Andor ne voulait pas prendre le train en marche de la ScénographiePourquoi ? Tout simplement parce que Tony Gilroy, showrunner de la série, préfère les techniques de la vieille école. C’est-à-dire, filmer dans des environnements réels. Le créatif a déclaré que sa vision pour Andor ne correspondait pas à l’approche technologique de Le volumec’est pourquoi ils ont décidé de partir à l’étranger pour filmer.

Cette méthode présente toutefois des inconvénients, car vous êtes exposé à d’éventuelles fuites de la part de curieux qui prennent des photos à proximité du plateau. En fait, le Andor souffert. La bonne nouvelle est que sa collaboration avec McLaren n’a pas été révélée prématurément.

Andor est le nouveau phénomène de l’univers Star Wars qui arrive en exclusivité sur Disney+.