La France va intensifier ses livraisons d’armes militaires à l’Ukraine

Lors d'un appel téléphonique, Emmanuel Macron a confirmé au président Volodymyr Zelensky qu'une nouvelle cargaison d'armes militaires sera livrée dans les prochains jours.

Le président Emmanuel Macron a confirmé à son homologue ukrainien Volodimir Zelensky que la France allait intensifier les livraisons d’armes à l’Ukraine dans les prochains jours, selon un communiqué du bureau présidentiel.

Lors d’une conversation téléphonique entre le président et le dirigeant ukrainien, ils ont établi que ce que la France lui a promis arriverait dans les prochains jours.

« Le président Emmanuel Macron a confirmé que les livraisons d’armes du pays vont se poursuivre et s’intensifier dans les jours et les semaines à venir« , a déclaré la présidence française.

La France avait annoncé fin avril son intention d’intensifier les livraisons d’aide militaire et humanitaire à l’Ukraine, qui fait face à une invasion de son territoire par les troupes russes depuis le 24 février.

Selon les rapports d’un porte-parole du gouvernement, 13 véhicules destinés aux services d’urgence ont été fournis la semaine dernière. Elle a également fourni 800 tonnes d’aide humanitaire.

Emmanuel Macron a déclaré que la demande d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne (UE) serait examinée par les membres lors d’un sommet en juin et a souligné l’idée de créer une nouvelle « communauté politique » en dehors de l’UE pour faciliter l’intégration de l’Ukraine.

Volodimir Zelensky a partagé via ses réseaux sociaux qu’il a eu une conversation téléphonique « longue et significative » avec le président français. Il a ajouté que lui et Macron, avaient également discuté de la question de la fourniture de carburant à l’Ukraine.

A lire :   Emmanuel Macron prêtera serment pour son deuxième mandat ce samedi lors d'une cérémonie à l'Élysée

« Il a raconté le déroulement des hostilités, l’opération de sauvetage des militaires d’Azovstal et la vision des perspectives du processus de négociation. Il a soulevé la question de l’approvisionnement en carburant de l’Ukraine« , a-t-il déclaré via son compte Twitter.