La comédienne Florence Thomassin parle de son handicap sanitaire qui l’empêche d’avoir des enfants !

Le bonheur n’est jamais au complet, et sans doute s’illustre bien dans le cas de la comédienne française Florence Thomassin.

Le bonheur n’est jamais au complet, et sans doute s’illustre bien dans le cas de la comédienne française Florence Thomassin. Malgré une vie professionnelle réussie, elle a eu moins de chance côté personnel. Dans une interview accordée au journal ‘’ Le Parisien ‘’ elle évoque sa plus grande douleur qui n’est autre que sa stérilité.

La stérilité, un handicapé assumé

Comédienne et sculptrice, Florence Thomassin est une artiste à double casquette depuis des années. Ces deux activités la comblent de bonheur et lui procurent un équilibre au quotidien. Cependant, le vide que laisse son incapacité à concevoir n’est pas aisé pour elle selon les dires de la talentueuse blonde nominée aux oscars en 2001.

Florence Thomassin est mariée depuis 2008 avec le réalisateur et scénariste Nicolas Boukhrief, mais le couple n’a pas réussi à avoir d’enfants, et pour cause : sa stérilité. Dans une interview accordée au quotidien ‘’ Le Parisien ‘’ la comédienne de 55 ans s’est confiée sans tabou sur ses ressentis à ce sujet.

Elle avoue avoir été brisée par cette incapacité de remplir cette fonction qui incombe à son genre : « J’ai trouvé vexant, moi qui sculpte, de n’avoir pas su créer des êtres de chair. Je le ressentais comme un handicap. Comme si je ne remplissais pas mon devoir de femme », a-t-elle confié.

Cependant, Florence Thomassin n’a jamais perdu l’occasion de vivre passionnément sa vie et retrouver l’équilibre dans ce qu’elle aime faire : faire rire les autres et imiter le créateur.

Avec l’aide d’un psy, elle est arrivée à accepter l’évidence, celle de sa stérilité afin de trouver la paix. « Maintenant, c’est assumé. Être artiste et mère, c’est difficile, a fait savoir la comédienne. Quand tu ne travailles pas, ça ne va pas. Et quand tu travailles, tu n’es pas là… »

Mère dans un autre monde

Révélée aux téléspectateurs en 1989 à travers son premier rôle au cinéma dans le film Le Crime d’Antoine, la comédienne avait été d’abord danseuse pendant trois ans dans l’Alcazar. Elle va par la suite s’illustrer à travers d’autres projets majeurs comme le Thriller « Une Affaire de Goût, Douche froide » et notamment les deuxièmes et troisièmes volets du « cœur des hommes ». Pour une carrière glorieuse, elle a été vue également au théâtre sans oublier sa riche carrière de sculptrice spécialisée dans l’argile.

Pour surmonter les douleurs liées à ce manque, l’interprète du cœur des hommes vit sa maternité par procuration. Longtemps, elle a espéré en un possible dénouement grâce aux fécondations in vitro et aux projets d’adoption avant de retrouver la joie de faire sa vie avec ou sans enfants.

Dans une autre interview accordée à La libre.be, elle dit se sentir honorée en tant que maman dans ses rôles. « J’aime beaucoup jouer les mamans », a-t-elle affirmé.

Enfin, la vie de la célèbre comédienne se résume au fait qu’être femme ne signifie pas forcément être mère. Bien entendu, il y a celles qui par volonté, ont décliné le privilège. Cependant, d’autres à force de rechercher et de ne pas en trouver se sont résolus de ne pas en faire une histoire.

Celles-là comme Florence ont cherché et retrouvé en elles-mêmes, la force de continuer à vivre et à trouver l’équilibre dans leur quotidien.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis