Jean Castex moqué pour un slogan qui aurait des airs de publicité pour un préservatif

Le slogan de Jean Castex a fait rire la toile, mais il est aussi critiqué. Certains ont trouvé une petite ressemblance avec une publicité pour un préservatif.

Castex
Source : capture YouTube et Twitch

Comme vous le savez, le gouvernement ne minimise pas la publicité ainsi que les tweets sur les réseaux sociaux pour tenter de combler les attentes de chacun et surtout faire en sorte que la crise sanitaire se termine. Toutefois, l’un de ses messages sur Twitter n’est pas passé inaperçu, vous pouvez alors découvrir le slogan « Dedans avec les miens, dehors en citoyen ». Vous pensez que cela n’a rien d’extraordinaire, mais les internautes ont tout de même identifié une petite ressemblance avec une publicité qui pourrait vanter les mérites d’un préservatif.

Jean Castex s’exprime pour le confinement dans 16 départements

Il y a quelques jours, plusieurs départements ont pu apprendre que le confinement était de retour même si une version allégée semble être en vigueur. L’objectif du gouvernement est simple, faire en sorte que la vaccination puisse prendre de l’ampleur et ralentir la propagation du virus. Le taux d’incidence serait alors élevé dans plusieurs départements, ce qui explique notamment cette décision liée au confinement.

  • Il a donc adopté un nouveau slogan à savoir dedans avec les miens, dehors en citoyen.
  • Toutefois, il a été moqué notamment pour la ressemblance du slogan avec une publicité pour les préservatifs.
  • C’est Pauline de Saint Remy qui a pu partager cette donnée notamment via le site Politico en reprenant les propos d’un conseiller de Matignon.

Il aurait alors été dit qu’il y avait pour le slogan de Jean Castex « une autre proposition beaucoup plus proche d’un slogan de marque de préservatif ». Sur Twitter, certains ont donc déjà détourné la phrase notamment en piochant du côté de Durex. Le slogan « Dedans avec Durex, dehors avec Castex » a déjà fait le tour de la toile.

Il faut savoir que la dernière conférence de presse a eu quelques conséquences. En effet, l’attestation de déplacement a été pointée du doigt avant d’être lourdement critiquée puis supprimée par le gouvernement. Il est important de noter que Jean Castex pour son slogan ne reprend pas celui d’une marque de préservatif, mais ce sont les internautes qui ont trouvé une vraie ressemblance avec une telle publicité.

Dans tous les cas, le gouvernement est pointé du doigt que ce soit pour la gestion de la crise sanitaire, économique, la campagne de vaccination…

L’infographie de Jean Castex contre la Covid-19

Alors que nous avons pu apprendre l’hospitalisation de Roselyne Bachelot à cause de difficultés respiratoires, il est important de noter que les gestes barrières sont très importants au même titre que le respect des demandes du gouvernement. Dans ce fameux tweet, Jean Castex précise qu’il ne faut pas recevoir d’invités ni se déplacer chez des amis. Il faut impérativement opter pour le télétravail et il est nécessaire d’aérer régulièrement le logement. Il ne faut pas sortir après 19 heures puisqu’il y a le couvre-feu.

En effet, avec l’heure d’été qui approche à grands pas, le gouvernement a décidé de le décaler de 18 à 19 heures depuis le week-end dernier. Pour le reste du slogan à savoir dehors en citoyen, Jean Castex demande de porter le masque et de respecter les distances. Il ne faut pas manger ou boire si vous n’êtes pas seul et il est précisé qu’il ne faut pas quitter la région ou le département, sauf pour un motif impérieux.

L’infographie aura tout de même connu un certain succès notamment grâce au slogan de Jean Castex qui a fait rire la toile. Il faut désormais attendre de savoir si le confinement de 4 semaines portera ses fruits dans les zones touchées.


Marion Doucet

Marion Doucet

Très polyvalente, je rédige pour tous les domaines, vous retrouverez des astuces de grand-mère, un peu de people, mais également du jardinage, puisqu’il s’agit de ma grande passion. Les actualités généralistes et décontractées seront aussi au programme.