Jean Castex annonce un nouveau seuil pour le taux d’incidence pour le possible confinement de l’Île-de-France

Jean Castex a eu l’occasion de se présenter sur Twitch en compagnie de Samuel Étienne afin de répondre à toutes les questions des Français.

Castex
Source : capture YouTube et Twitch

Nous avons pu apprendre lors de cette session que les vacances d’été en 2021 pourraient être différentes de celles de 2020, mais la normalité ne sera pas forcément au rendez-vous. Difficile de se projeter aussi loin, car les autorités compétentes s’attardent surtout sur les chiffres actuels. Le confinement local pour le week-end a été proposé pour le Pas-de-Calais, Dunkerque et les Alpes-Maritimes, car le taux d’incidence est très fort. Une vraie incompréhension a pu envahir les réseaux sociaux par rapport à l’Île-de-France.

Le seuil fixé par Jean Castex sera donc de 400

Certains estiment que la situation n’est pas forcément juste alors que plusieurs zones sont confinées au cours du week-end et d’autres ne le sont pas alors que la tension serait au rendez-vous. Vous avez notamment pu constater que des patients avaient été envoyés dans d’autres hôpitaux pour tenter de limiter les dégâts liés à la crise sanitaire. Jean Castex a donc répondu aux Français et il a proposé un seuil de 400 pour le taux d’incidence.

  • Cela semble donc être assez simple, car ce seuil est valable apparemment uniquement pour l’Île-de-France.
  • Si le taux d’incidence est supérieur à 400 pour cette zone, le confinement serait alors décrété comme pour d’autres régions.
  • Des mesures pourraient donc être prises dans ce sens, mais ce n’est pas forcément une certitude.

Par rapport à d’autres régions, le taux d’incidence pour l’Île-de-France est inférieur à 400 pour 100 000 habitants, cela expliquerait alors le non-confinement pour cette zone française. Pour le Premier ministre, tant qu’il n’a pas été atteint, les mêmes mesures par rapport au Pas-de-Calais par exemple ne peuvent pas être prises. Les prochains jours pourraient alors être décisifs pour certains départements placés sous surveillance renforcée.

En effet, certaines zones en France ont pu échapper à un confinement, et même à des mesures un peu plus drastiques. D’autres par contre ont vu les centres commerciaux de plus de 5000 mètres carrés fermer leurs portes. Pour plusieurs régions, ce sont les centres de plus de 10 000 mètres qui sont fermés et les galeries marchandes ne peuvent pas ouvrir même lorsqu’un commerce alimentaire est au rendez-vous.

Le taux d’incidence pour les départements s’envole

Il y a encore des incompréhensions sur Internet, car, si vous regardez les chiffres partagés par Santé Publique France et relayés par BFMTV, vous constatez que le taux d’incidence est de 486 pour la Seine Saint-Denis et 440 pour le Val-de-Marne et même de 400 pour la Seine-et-Marne. De ce fait, ces départements dépassent le seuil, certains Français estiment qu’il faut alors appliquer le confinement à ces départements. Le Premier ministre ne semble pas d’accord avec cette éventualité, car il serait impossible de confiner un seul département ou les quatre de l’Île-de-France si d’autres ne le sont pas.

Certes, le Pas de Calais est un département, et non une région, mais Jean Castex a également une réponse à apporter aux Français. Il précise que l’Île-de-France est une région différente, car il y a un flux important entre les différents départements qui peuvent la composer. De ce fait, il serait vraiment difficile de confiner le week-end un seul département et laisser les autres « libres ». Par conséquent, il faudra que le taux d’incidence moyen pour cette région soit supérieur à 400 pour qu’un confinement soit éventuellement envisagé.

Pour Jean Castex, la décision de confiner une région ne doit pas être prise à la légère au vu des conséquences qu’elle peut avoir sur l’économie et les populations. De ce fait, d’autres mesures doivent être envisagées avant celle-ci, le confinement est souvent le dernier recours.


Marion Doucet

Très polyvalente, je rédige pour tous les domaines, vous retrouverez des astuces de grand-mère, un peu de people, mais également du jardinage, puisqu’il s’agit de ma grande passion. Les actualités généralistes et décontractées seront aussi au programme.