Fuir le confinement, les Parisiens sautent dans les premiers trains pour quitter la capitale

Avec le confinement dans 16 départements, notamment ceux de l’Île-de-France, les Parisiens ont décidé apparemment de quitter la capitale.

Si cela était choquant il y a quelques mois, ce n’est désormais plus le cas puisque les Français semblent être habitués au flux migratoire en France à cause des confinements. Que ce soit pendant le second, lors du confinement local ou le troisième pour fin mars, les citoyens ont été nombreux à prendre la poudre d’escampette. Jean Castex a annoncé un confinement de 4 semaines pour les 16 départements, dont ceux aux alentours de Paris. Les habitants ont donc été nombreux à partir le week-end dernier.

Une fuite problématique pour les autres départements ?

Il faut savoir que tous les départements ne sont pas touchés de la même façon puisque certains ne sont pas confinés. Le taux d’incidence ne dépasse pas le seuil d’alerte, la seule restriction en vigueur concerne alors le couvre-feu à 19 heures. De ce fait, après la conférence de presse de Jean Castex, certains Français selon la presse et le Démotivateur n’ont pas hésité à quitter la capitale pour ne pas être confrontés à ce confinement.

  • Toutefois, les flux migratoires peuvent-ils être problématiques pour les autres départements ?
  • Les citoyens ont notamment la crainte que les populations qui se déplacent depuis les départements touchés puissent être eux aussi impactées par le coronavirus.
  • Il faut savoir que pendant le confinement, les déplacements entre les départements confinés ne semblent pas autorisés.

Il faut noter que ce confinement de quatre semaines a pris effet dans la nuit de vendredi à samedi, les Parisiens ont apparemment été nombreux à partir dès le vendredi. Selon les informations partagées par France Info, la SNCF a donc été prise d’assaut par les voyageurs qui souhaitent fuir la capitale ainsi que le confinement. Des demandes auraient été faites pour que les gilets rouges puissent aussi être présents sur place à cause d’une opération importante avant le confinement.

Il suffisait de regarder les réservations pour les trains pour comprendre qu’ils étaient tous complets notamment depuis la gare Montparnasse à Paris. Ils ont été nombreux apparemment à partir pour des départements non concernés par le confinement. Ce ne fut pas les seuls à agir de la sorte, car ceux qui voulaient échapper au confinement local dans les Alpes-Maritimes ont procédé de la même manière avant le week-end.

Les gares parisiennes prises d’assaut par les Parisiens

Vous pouvez aussi découvrir dans les colonnes du Parisien que les places pour les trains ont été réservées dans les plus brefs délais afin de rejoindre le Pays basque ou la Bretagne. Dès jeudi soir, soit quelques minutes après la conférence de presse de Jean Castex, les habitants ont pris leurs valises pour échapper au confinement qui ne semble pas être aussi strict qu’au mois de mars 2020 et novembre dernier. Il y a toutefois eu pendant le week-end des imprécisions qui ont semé le trouble par rapport aux déplacements et aux commerces ouverts.

Désormais, les Parisiens ne semblent plus être en mesure de quitter la région sauf si un motif impérieux est au rendez-vous. Les autres départements croisent les doigts, ils espèrent que ces flux migratoires n’auront pas d’incidence majeure sur le taux qui permet notamment de valider ou non le confinement. Ce dernier est problématique et ce sera alors le troisième qui vient bouleverser nos vies.

Pour rappel, l’Allemagne a confiné les habitants depuis trois mois et le gouvernement pourrait même repousser la fin pour être certain que la propagation du virus soit éradiquée. Les prochaines semaines pour la France seront sans doute décisives, mais le pire des scénarios concernerait un confinement drastique comme l’année dernière.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis