Fête sauvage à Lyon : 300 personnes se réunissent, une vidéo fait grincer des dents

Alors que la France semble traverser une troisième vague par rapport au coronavirus, une vidéo ne fait pas l’unanimité.

Ce mercredi 31 mars, Emmanuel Macron pourrait prendre la parole à la suite d’un conseil. Certaines rumeurs annoncent la fermeture des écoles, d’autres évoquent un durcissement des mesures mises en place avec un éventuel confinement prolongé et déployé pour d’autres départements. Toutefois, sur le site du Progrès et notamment via le compte Twitter du journal, vous pouvez découvrir une vidéo qui montre une fête sauvage du côté de Lyon. 300 personnes se seraient réunies.

Une fête sauvage pointée du doigt sur Internet

Via les réseaux sociaux, vous pourrez constater que les retours ne sont pas forcément positifs, certains internautes ne comprennent pas ces personnes dont le comportement est à l’encontre des mesures mises en place. Depuis quelques jours, le Rhône a été placé sous confinement puisque la situation semble prendre une vraie ampleur par rapport aux contaminations, mais également aux réanimations.

  • Du côté de Lyon, notamment au niveau des quais, les lyonnais ont pu se réunir en fin d’après-midi, aux alentours de 18 heures.
  • Il est important de noter que le confinement a été instauré dans le Rhône, les déplacements sont alors limités et les rassemblements de ce genre restent interdits.
  • Les images ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux puisque vous pouvez découvrir de nombreuses personnes qui ne respectent pas les gestes barrières.

Selon les informations partagées par le journal, les fêtards auraient eu vent de ce rassemblement via les réseaux sociaux, mais le bouche-à-oreille aurait également porté ses fruits au vu de la taille de cette fête sauvage. Les discours semblent toujours être les mêmes, les personnes présentes estiment qu’elles sont jeunes, elles veulent donc s’amuser et elles ne souhaitent plus vivre dans une telle situation.

Bien sûr, le rendez-vous était rythmé par de la musique, mais également de l’alcool comme le mentionne le site du Progrès. Si certains portaient un masque, d’autres ne semblaient pas avoir de protection alors que le coronavirus est toujours au rendez-vous sur le sol français. Apparemment, aucune évacuation n’aurait été mise en place, mais le préfet de la région a pris la parole sur les réseaux sociaux pour tacler cette fête sauvage.

Un rassemblement qualifié d’irresponsable et d’inacceptable

Bien sûr, la vidéo fait grincer des dents, car, si des Français respectent scrupuleusement le couvre-feu, les gestes barrières ainsi que le confinement, d’autres par contre ne semblent pas concernés par les différentes mesures mises en place. Sur le compte Twitter, le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône a donc partagé quelques mots pour tacler ce rassemblement de 300 personnes environ. Il est qualifié d’inacceptable et d’irresponsable au vu de la situation que la France traverse depuis une année.

Les forces de l’ordre ne sont pas intervenues puisque les lieux n’étaient pas propices à une telle évacuation. De plus, cela aurait pu représenter un danger au vu de la proximité avec la Saône. De ce fait, le préfet a souhaité que les forces de l’ordre n’interviennent pas pour ne pas aggraver la situation. Toujours selon les informations transmises par le journal, les fêtards auraient commencé à quitter les lieux aux alentours de 19h40. D’autres par contre ont prolongé la fête un peu plus longtemps.

Il faut savoir que les personnes présentes n’ont pas respecté plusieurs mesures à savoir le couvre-feu, il est aussi interdit de se réunir à plus de six et la consommation d’alcool sur la voie publique est interdite. Les fêtards pourront-ils être identifiés avec les caméras de surveillance ? Seront-ils verbalisés ? Le journal précise que le procureur de la République aurait été saisi dans cette affaire.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis