Événements astronomiques en novembre 2022

Une fois Halloween passée, novembre est le premier mois de l’année, et avec lui, ses événements astronomiques. Après l’éclipse solaire d’octobre, nous passons à une éclipse lunaire, qui sera très bien marquée par deux pluies de météores : les Taurides et les Léonides.

Comme c’est souvent le cas avec les éclipses, celle-ci ne sera pas visible de toute la planète. Seules quelques personnes auront le privilège de l’observer. Mais nous aurons toujours la possibilité de visionner des photos. En fait, avec l’éclipse solaire du mois dernier, nous avons même pu en voir depuis l’espace.

Quoi qu’il en soit, en novembre, il y aura beaucoup d’autres moments propices à l’observation du ciel, où que nous soyons. Après tout, tant qu’il n’y a pas de pollution lumineuse, il y a quelque chose de beau à regarder. Les événements astronomiques ne sont pas nécessaires.

Une pluie d’étoiles pour inaugurer le mois

Dans la nuit du 4 au 5 novembre, nous aurons la première pluie d’étoiles de novembre. Enfin, au moins son point culminant. Ce sont les Taurides, un phénomène assez particulier. Bien que la plupart des pluies d’étoiles proviennent des fragments laissés par une comète ou un astéroïde, celles-ci consistent en deux salves d’origines différentes.

D’une part, certains proviennent de l’astéroïde 2004 TG10 et, d’autre part, certains proviennent de débris de la comète 2P Encke. Pour cette raison, c’est l’un des événements astronomiques les plus longs, puisqu’il peut être observé entre le 7 septembre et le 10 décembre. Malgré cela, il s’agit d’une pluie mineure, avec seulement 5 à 10 météores par heure observés à son apogée la nuit mentionnée ci-dessus.

Lune des Castors, la tradition qui ne manque pas d’événements astronomiques.

En novembre, nous avons notre première pleine lune le 8. Comme toujours, il porte un nom issu des traditions amérindiennes. Cette fois, c’est la lune des castors, car c’est à cette époque que les pièges à castors devaient être posés avant que l’eau des marais et des rivières ne gèle.

L’éclipse lunaire que peu de gens verront

La même nuit que la pleine lune, nous aurons également une éclipse lunaire totale. C’est-à-dire que notre satellite sera complètement caché dans l’ombre de la Terre, s’assombrissant d’abord et devenant ensuite rouge.

Ce sera un spectacle merveilleux, qui… ne sera vu que par quelques chanceux de la Russie orientale, du Japon, de l’Australie, de l’océan Pacifique et de certaines parties de l’ouest et du centre de l’Amérique du Nord.

Uranus en opposition

Le 9 novembre, juste après la première pleine Lune, Uranus sera au plus près de la Terre et sa face sera entièrement illuminée par le Soleil. C’est donc le meilleur moment pour le voir. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’elle est très éloignée et qu’elle ne sera visible que comme un minuscule point bleu dans les télescopes.

Les Léonides, reines des événements astronomiques de novembre

Contrairement aux Taurides, les Léonides sont une pluie d’étoiles moyenne. Cela signifie que nous pourrons voir jusqu’à 15 météores par heure à son apogée, qui aura lieu dans la nuit du 17 au 18 novembre. Dans leur cas, les débris de poussière proviennent de la comète Tempel-Tuttle et seront visibles surtout à partir de minuit.

Afficher Masquer le sommaire