Emmanuel Macron prend ses fonctions pour un second mandat et promet une France plus indépendante

Emmanuel Macron s'est engagé hier à travailler "sans relâche" pour une France "plus indépendante" et "plus forte", alors qu'il prenait ses fonctions pour un nouveau mandat de cinq ans.

« Agir sans relâche avec un objectif : être une nation plus indépendante, vivre mieux et construire nos réponses françaises et européennes aux défis du siècle« , a esquissé Macron lors d’une sobre cérémonie à l’Élysée.

Son investiture intervient un peu plus d’un mois avant les élections législatives, au cours desquelles il cherchera à renouveler sa majorité parlementaire, bien qu’une grande partie des Français souhaitent qu’il la perde, selon les sondages.

Contrairement à 2017, son alliance de centre-droit doit faire face à un front de gauche, qui cherche à empêcher Macron de mener des réformes controversées, comme le report de l’âge de la retraite de 62 à 65 ans, ainsi qu’à une extrême droite forte.

« L’élection présidentielle n’a rien résolu. Macron est un président sans mandat« , a déclaré  Jean-Luc Mélenchon, qui a obtenu près de 22 % des voix au premier tour de l’élection.

Le 24 avril, Macron est devenu le premier chef de gouvernement du pays à être réélu en deux décennies, après avoir de nouveau battu Marine Le Pen. Après que le chef du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, a proclamé oralement les résultats, dont une erreur de chiffres, et rappelé « l’accumulation de crises » durant son premier mandat, Macron a promis d’être un « nouveau président« .

Élu en 2017 sous un élan réformiste et pro-européen, Emmanuel Macron a dû faire face à une série de protestations sociales contre ses politiques envers les classes populaires, une pandémie et les effets de l’invasion en Ukraine.