Elon Musk veut à une renégociation du prix de rachat de Twitter en raison de l’existence de spams

L'ancien président américain Donald Trump a également exprimé son opinion sur l'offre de Musk de racheter Twitter. Il a déclaré sur Truth Social que Musk ne rachètera pas Twitter "à un prix aussi ridicule".

Alors que Twitter n’a pas encore finalisé les accords de rachat avec Elon Musk, le milliardaire a laissé entendre qu’il pourrait renégocier le prix initial qu’il a proposé pour acheter l’entreprise. Elon Musk a déclaré qu’il pourrait chercher à payer un prix inférieur pour Twitter, affirmant que la société possède au minimum quatre fois plus de faux comptes que ce que la société a déclaré. Le colloque était animé par Jason Calacanis, David Sacks, Chamath Palihapitiya et David Friedberg pour leur podcast « All-In ».

Twitter a perdu 8 % alors que Musk a suggéré un prix d’acquisition inférieur pour Twitter

En réaction à la déclaration de Musk sur Twitter, TWTR a clôturé en baisse de 8 %. Cela est principalement dû aux inquiétudes croissantes des investisseurs quant à la possibilité que le milliardaire fasse marche arrière sur son offre d’achat. Twitter a perdu tous les gains réalisés depuis que Musk a annoncé son investissement dans la société. La récente allusion de l’homme d’affaires a suscité des doutes quant à la réussite de l’acquisition. Néanmoins, Twitter est maintenant en hausse de 0,24 % à 37,48 $ dans les échanges prolongés.

Musk a déclaré la semaine dernière que son projet d’achat de Twitter pour 44 milliards de dollars était en suspens. Selon le PDG de Tesla et SpaceX, il attendait des détails sur les comptes de spam, car il soupçonne que ces faux utilisateurs représentent au moins 20 % de tous les utilisateurs. En comparaison, Twitter a estimé cette proportion à 5 %.

A lire :   La grève de la faim des propriétaires de Tesla était un mensonge

En réponse à la possibilité que l’offre de Twitter arrive à un prix différent, Musk a déclaré :

« Je veux dire, ce n’est pas hors de question. Plus je pose de questions, plus mes inquiétudes grandissent. Ils prétendent qu’ils ont cette méthodologie complexe qu’ils sont les seuls à pouvoir comprendre… Ça ne peut pas être un mystère profond qui est, comme, plus complexe que l’âme humaine ou quelque chose comme ça. »

Dans un fil de discussion sur Twitter, Parag Agrawal a noté que la société suspend plus d’un demi-million de comptes de spam par jour. Il a ajouté que la société suspend également les comptes de spam présumés qui ne peuvent pas passer les procédures de vérification humaine. M. Agrawal a expliqué la différence entre les faux et les vrais comptes. Alors que certains comptes qui semblent faux en apparence sont de vraies personnes, certains faux comptes dangereux peuvent sembler vrais en surface. Pour remédier à cette situation, l’équipe de Twitter procède à des mises à jour périodiques des systèmes afin d’éliminer un maximum de spams. L’équipe effectue le processus avec soin afin de ne pas affecter les comptes légitimes. Le PDG de Twitter a déclaré que les « estimations internes réelles » concernant les comptes de spam au cours des quatre derniers trimestres sont inférieures à 5 %.

A lire :   Il implante les clés de sa Tesla dans sa main et tout se passe bien.

Commentaire de Donald Trump sur l’offre de rachat de Musk

L’ancien président américain Donald Trump a également donné son avis sur l’offre de rachat de Twitter par Musk. L’ancien président a déclaré sur Truth Social que Musk ne rachètera pas Twitter « à un prix aussi ridicule« . Selon Trump, Twitter repose en grande partie sur des comptes de spam ou de bots, ce qui pourrait entraver la transaction.

« Le temps que vous vous débarrassiez d’eux, si tant est que cela puisse être fait, qu’avez-vous ? Pas grand-chose ? S’il n’y avait pas eu ces ridicules frais de rupture d’un milliard de dollars, Elon serait déjà parti depuis longtemps. C’est juste mon opinion, mais Truth Social est BEAUCOUP mieux que Twitter et il explose absolument, l’engagement est incroyable ! » a-t-il ajouté.

Afficher Masquer le sommaire