Elon Musk vend pour près de 4 milliards de dollars de ses actions Tesla !

En fin de compte, ni Twitter ni Elon Musk ont eu une semaine facile. On connaît désormais le drame intense qu’a vécu l’homme supposé être le plus riche du monde avec l’acquisition de ce réseau social.

L’histoire de cet achat a été détaillée à plusieurs reprises, avec tous les rebondissements qui ont eu lieu à l’intérieur et à l’extérieur de la plate-forme. Ce processus a mis près d’un an à se concrétiser et il semble de plus en plus évident qu’il s’agissait d’une monumentale comédie d’embrouilles financières.

Elon Musk s’est impliqué pour tirer le plus de valeur possible de ses actions, mais a finalement été contraint de conclure l’achat, pour 44 milliards de dollars, d’un site qu’il accusait à chaque occasion d’être une mauvaise affaire, jusqu’à ce qu’il soit sur le point d’être contraint d’aller en justice et de perdre.

Aujourd’hui, une semaine après avoir reçu son nouveau jouet, nous avons assisté à une série brutale de réductions de personnel, alors qu’elle prévoit d’imposer une série de nouveaux frais d’utilisation.

Elon Musk n’est pas Steve Jobs : le problème de la vente d’un milliard de ses actions

Quelques romantiques ont comparé ces changements extrêmes décrits ci-dessus avec ce qu’ils Steve Jobs Il l’a fait lorsqu’il est revenu chez Apple pour donner naissance à l’iMac, à l’iPod et à la renaissance de la marque au XXIe siècle.

A lire :   La première semaine d'Elon Musk en tant que propriétaire de Twitter

Mais la réalité objective est qu’il s’agit d’une action motivée dans les deux cas par l’urgence de retrouver des liquidités et l’équilibre des finances.

Et maintenant Musk vient de faire quelque chose qui rend tout encore plus complexe pour ceux qui ont investi dans ses projets.

 

Comme l’ont rapporté les gens de CNBC Elon Musk aurait brusquement vendu un total de 19,5 millions d’actions Tesla Motors entre le 4 et le 8 novembre, ce qui équivaut à 3,95 milliards de dollars USCela ne fait pas le bonheur de ceux qui ont déjà misé sur le constructeur automobile :

« Notre crainte, à l’approche des derniers jours de l’opération, était que Musk soit contraint de vendre davantage d’actions Tesla pour financer l’opération désastreuse de Twitter, et finalement ces craintes se sont réalisées, ce qui explique certaines des pressions de vente massives sur le titre ces derniers temps.

Musk, qui a déclaré à plusieurs reprises au cours de l’année dernière qu’il avait « fini de vendre des actions Tesla », perd une fois de plus sa crédibilité auprès des investisseurs et de ses partisans, dans une sorte de reconstitution du garçon qui criait « voilà le loup ». »

C’est ce que souligne Daniel Ives, de la firme Wedbush, dans son évaluation financière (via Yahoo ! Finance). Cette situation laisse l’ensemble de l’emporium d’Elon dans une situation encore plus délicate.

A lire :   La Tesla Model Y de base arrive en Europe, disponible en France pour 51 200 €.

Surtout si l’on considère que Twitter a subi « une chute massive de ses revenus » dès que Musk a pris le contrôle, en raison de la sortie groupée des annonceurs.