Efficacité des vaccins contre la covid-19 le vaccin à une seule dose Janssen enchaine les échecs !

L’efficacité de plus en plus douteuse des vaccins pour venir à bout la pandémie liée au coronavirus selon l’Organisation Mondiale de la Santé, tend à être confirmée selon des remarques faites ces derniers jours dans des hôpitaux français.

L’efficacité de plus en plus douteuse des vaccins pour venir à bout la pandémie liée au coronavirus selon l’Organisation Mondiale de la Santé, tend à être confirmée selon des remarques faites ces derniers jours dans des hôpitaux français. L’Agence nationale de la sécurité du médicament rapporte de nombreux cas d’échecs du vaccin Janssen. Ce lundi, l’organe de contrôle des produits de santé a indiqué que d’autres investigations supplémentaires allaient suivre.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Nerd Odonto 🦷 (@nerdsodonto)

Une surreprésentation des vaccinés par Jassen

C’est une nouvelle remarque qui pourrait encore accroître les sentiments de rejet déjà non négligeables pour le produit américain. Des cas d’échec du vaccin contre le covid-19, censé prévenir contre le virus avec une seule dose ont été relevés France, selon l’agence nationale de sécurité des médicaments.

« Un nombre important de cas d’échec du vaccin Janssen a été rapporté, avec notamment des formes graves (décès, réanimation) ainsi qu’une surreprésentation des patients vaccinés par Janssen en réanimation dans deux CHU », à Marseille et Tours, a indiqué l’ANSM dans son rapport périodique de surveillance des vaccins.

En effet, à peu près un million d’injections de ce vaccin ont été réalisées depuis avril et sont censées fonctionner en dose unique. Mais parmi toutes les personnes vaccinées avec Jassen, on relève encore 32 cas d’infection liée au coronavirus. Dans ces 32 cas, on en dénombre 29 qui sont critiques (admis en réanimation) et 4 décès des personnes dont l’âge est compris entre 73 et 87 ans.

De même, deux hôpitaux ont indiqué une augmentation anormale du nombre de patients vaccinés avec Jassen. Dans le CHU de Marseille, 4 sur sept malades admis en soins critiques avaient été vaccinés par Jassen. À Tours également, le même constat a été fait, cette fois, avec 3 patients vaccinés avec Jassen sur un total de 6 admis en réanimation. Toutes ces incertitudes ont amené l’ANSM a lancé des investigations pour réellement confirmer si les échecs sont considérables avec Jassen que les autres vaccins.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by LCI (@lciofficiel)

Nécessité d’une dose de rappel

Dans un communiqué en date de 24 aout, la haute Autorité de Santé (HAS) avait convié les personnes vaccinées avec Jassen à recevoir une dose de rappel avec un vaccin à ARNm. Cela pouvait être Pfizer ou Moderne, à partir de la quatrième après leur vaccination. Pendant ce temps, des études ont démontré que la première dose de vaccin Pfizer ou AstraZneneca ne protégeait pas totalement contre le variant delta. Concernant le vaccin Jassen, aucune donnée fiable ne justifie pas que c’est le cas, mais la HAS avait estimé vraisemblablement que ce soit le cas.

Par ailleurs, l’Organisation mondiale de la Santé reste depuis peu dubitative sur l’éventualité que les vaccins arrivent à endiguer complètement le mal. Dans une certaine mesure, la pandémie pourrait sans aucun doute devenir endémique. Et dans ce cas, les vaccins seront toujours dans le sens où ils pourront contribuer à « réduire la pression sur nos systèmes de santé qui ont désespérément besoin de traiter les autres maladies que la Covid ». C’est ce qu’a indiqué Hans Kluge, le directeur général de l’OMS, semaine dernière, lors de sa tournée en Europe.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis