Du sperme envoyé sur la Lune pour préserver l’humanité ? C’est l’info insolite du jour !

Il y a parfois des projets qui sont assez spécifiques et c’est forcément le cas de celui-ci. Il consistera à envoyer du sperme sur la Lune.

Lune
Source : capture Pixabay

L’humanité semble être prévoyante, car elle n’oublie pas qu’une catastrophe pourrait mettre un terme à sa présence sur la Terre comme ce fut le cas pour les dinosaures. Toutefois, pour tenter de préserver l’humanité, un projet semble avoir vu le jour. En effet, il consisterait à envoyer sur la Lune des semences d’espèces animales, et même du sperme. Il ne faut pas négliger les raisons qui pourraient envisager la perte de l’humanité ou la destruction de la Terre. La liste comporte notamment les guerres, les catastrophes climatiques ou encore les météorites, les astéroïdes et bien sûr le réchauffement climatique, sans oublier les crises sanitaires.

L’idée provient d’une université en Arizona

Si certains pensent que cette idée n’est pas ingénieuse, d’autres sont convaincus de son réel intérêt. En effet, si la Terre venait à disparaître, l’humanité pourrait être préservée grâce à ces semences. Digne d’un film proposé par Hollywood, ce scénario a été évoqué par l’université de l’Arizona et ce n’est pas une blague, car la sauvegarde de l’humanité est un véritable défi.

  • Sur la Lune, ce seront donc 6.7 millions de semences de différentes espèces qui pourront être envoyées.
  • Des spores, des graines, mais également de l’ADN, du sperme et des oeufs pourront être acheminés avec un satellite.
  • Une structure spéciale sera alors utilisée pour le stockage, une sorte d’arche de Noé avec plusieurs ascenseurs.
  • Ce projet n’est apparemment pas une première puisqu’une chambre forte a déjà été érigée en Arctique.

Comme vous pouvez l’apprendre sur le site du Démotivateur, une réserve de semences a été effectuée notamment pour sauvegarder l’humanité. Il faut savoir que, ces dernières années, les catastrophes naturelles et le réchauffement climatique prennent de l’ampleur, ce qui laisse présager le pire dans les prochaines décennies. De plus les changements seraient importants et nous ne sommes pas à l’abri d’une collision avec un astéroïde comme ce fut le cas avec les dinosaures.

Toutefois, sur cette île norvégienne, cette structure serait menacée à cause de la montée des eaux qui est favorisée par le réchauffement climatique. C’est pour cette raison que les scientifiques ont pensé à développer ce projet pour la Lune. Le stockage devra bien sûr respecter quelques règles.

Une arche érigée sur la Lune à proximité des tunnels de lave

Contrairement aux idées reçues, les découvertes sur la Lune ont pu se multiplier ces dernières années, car les scientifiques tentent d’en apprendre un peu plus sur ce satellite. De plus, les experts estiment qu’ils pourraient aussi utiliser la Lune pour le futur voyage en direction de Mars, ce serait alors une base spéciale. Pour le stockage, il sera effectué à -180 degrés pour que les semences puissent être conservées dans les meilleures conditions. L’arche serait alors composée de panneaux solaires et les scientifiques estiment qu’ils pourraient alors préserver l’humanité.

Le lieu pour installer l’arche serait déjà connu, ce serait un endroit à proximité des tunnels de lave qui ont notamment pu être découverts en 2013. Il s’agit d’une protection très importante à la surface de la Lune. Il faut savoir que les tunnels ont été parfaitement conservés ces derniers siècles, ils se dévoilent donc comme une solution efficace pour le stockage du sperme et de toutes les semences qui a pour objectif de sauvegarder l’humanité, et même de recréer la vie. Si la Terre venait à être détruite ou menacée, les humains pourraient trouver refuge sur le satellite.

Par contre, tous les échantillons ne peuvent pas être transportés en une seule fois, près de 250 voyages seraient prévus pour concrétiser ce projet.


Marion Doucet

Marion Doucet

Très polyvalente, je rédige pour tous les domaines, vous retrouverez des astuces de grand-mère, un peu de people, mais également du jardinage, puisqu’il s’agit de ma grande passion. Les actualités généralistes et décontractées seront aussi au programme.