Découvrez comment cette IA a été « élevée » grâce au Dark Web

Il existe de nombreuses manières de former une intelligence artificielle, mais certaines sont plus controversées que d’autres. Une étude sud-coréenne a créé DarkBERT, une IA formée en utilisant les données collectées sur le Dark Web. Dans cet article, nous avons exploré les avantages de cette approche, les défis rencontrés dans sa formation et les applications potentielles de DarkBERT dans la lutte contre les cybercriminels.

DarkBERT est créé en utilisant les données collectées sur le Dark Web

Les intelligences artificielles telles que ChatGPT sont formées à partir d’une grande base de données publique et transparente. Mais dans le cas de DarkBERT, les choses sont différentes. Les chercheurs ont dû se connecter directement au réseau Tor pour accéder aux données du Dark Web. Ils ont ensuite commencé à créer une base de données pure des informations collectées sur le côté obscur de l’Internet.

DarkBERT a été conçu pour étudier en profondeur les cybercriminels afin de mieux les combattre. Selon l’équipe de recherche, DarkBERT a été capable de créer une meilleure image du Dark Web que d’autres intelligences artificielles similaires, notamment le modèle RoBERTa développé par Facebook en 2019.

DarkBERT, une IA pour lutter contre les cybercriminels

Mais comment DarkBERT peut-il être utilisé pour lutter contre les cybercriminels ? La technologie a plusieurs applications potentielles dans ce domaine. Elle peut détecter les sites web dédiés à la vente de ransomware ou de données sensibles. DarkBERT peut également surveiller les forums du Dark Web pour repérer les échanges d’informations illicites.

L’existence de DarkBERT montre que la lutte contre le cybercrime peut prendre de nombreuses formes et que l’intelligence artificielle peut s’avérer être un outil très fiable dans cette lutte. Bien que cette approche soulève des questions sur la protection de la vie privée, elle offre également un formidable potentiel pour la sécurité en ligne.

Lire aussi :   D'anciens employés d'OpenAI préparent une constitution pour une IA !
Afficher Masquer le sommaire