Dangers cachés ? L’utilisation des ongles en gel peut avoir un effet néfaste sur votre ADN : découvrez les moyens simples de se protéger sans tarder !

Une nouvelle étude suggère que lampes à ultraviolet qui sont utilisés pour sécher le ongles en gel pourrait endommager l'ADN des cellules de la peau s'il est utilisé fréquemment.

Il est important de souligner ce dernier point. Pour les personnes qui ne font ce type de manucure que quelques fois par an, il n'y a aucun risque. Mais il est vrai qu'il est devenu à la de changer plus ou moins tous les quinze jours, en fonction de la croissance de l'ongle, et là, il serait intéressant de prendre en compte certaines considérations.

D'autres études ont été menées dans le passé et ont conclu que ces lampes sont sûres. Cependant, les dommages éventuels au niveau moléculaire n'avaient pas été analysés. C'est pourquoi une équipe de scientifiques du Université de Californie à San Diego a mis sous sa lumière les cultures de cellules humaines et de souris.

Le résultat est que, effectivement, certaines cellules meurent et d'autres sont endommagées, avec des similaires à ceux de la . Il convient de noter que ses expériences ne sont pas équivalentes à l'expérience consistant à mettre les mains dans l'eau. lampe ultraviolette. Cependant, pour les auteurs de la recherche, ils justifient la réalisation d'études épidémiologiques sur la les effets à long terme des ongles en gel.

Se faire des ongles en gel, c'est comme prendre un bain de soleil ?

Aujourd'hui, nous avons fini par nous habituer à l'idée qu'il est important d'utiliser une crème solaire pour protéger notre du soleil. rayonnement ultraviolet. Il est vrai que la couche d'ozone, même avec son trou, nous protège des rayonnements ultraviolets les plus dangereux. Cependant, il en existe encore qui peuvent finir par provoquer un cancer de la peau si nous ne nous protégeons pas.

Il en va de même pour le célèbre les lits de bronzage. Alors pourquoi avons-nous mis à la mode de mettre nos mains dans une petite lampe à ultraviolets sans nous demander s'il y a un danger à le faire ? Eh bien, certains scientifiques ont effectivement posé cette question. Et leurs conclusions ont été qu'il n'y a aucun risque. En fait, ils sont commercialisés comme un produit sûr. Non seulement dans salons de beauté. En fait, quiconque est prêt à payer pour cela peut en avoir un chez lui. La raison en est que le spectre ultraviolet des lampes à ongles en gel est différent de celui des lits de bronzage. En outre, les ampoules qu'ils contiennent sont moins intenses. Malgré cela, en 2013 une étude a été publiée qui a é que la dose de rayonnement de ces lampes est plus de quatre fois supérieure à celle du soleil.

A lire :   Les 5 erreurs à ne plus commettre une fois passé la cinquantaine - Apprenez à vivre votre meilleur âge !

Face à cet enchevêtrement de données contradictoires, des scientifiques de l'Université de Californie San Diego décidé d'utiliser une nouvelle approche. Ils ne se concentreraient pas sur le processus de séchage des ongles en gelmais analyserait directement l'effet des lampes sur les cellules de la peau.

20 minutes sous la lampe à ultraviolets

Pour cette étude, les auteurs ont prélevé des cultures de cellules de peau d'humains et de souris. Tous deux ont été placés sous des lampes à ultraviolets pendant deux périodes de 20 minutes, séparées par une heure. En outre, ils ont effectué cette procédure pour trois jours consécutifs.

A lire :   Découvrez quel est le signe du zodiaque le plus perspicace selon les experts

Ainsi, ils ont vu qu'avec les deux sessions de 20 minutes, ils mouraient. entre 20 et 30 % des cellules exposées sont mortes.. Et, après trois jours, ils ont succombé à ni plus ni moins que 70 pour cent. Quant à ceux qui ont survécu, leur ADN était endommagé, avec des lésions qui, dans un organisme entier, pourraient conduire à le cancer de la peau.

Il est important de préciser ici que, au total, une séance de pose d'ongles en gel ne va généralement pas au-delà de la 10 minutes au total sous la lampe ultraviolette. De plus, ils ne sont pas continus, mais se font par petites doses, avec des intervalles de repos. Et jamais trois jours de suite.

Pour cette raison, même les auteurs de l'étude insistent sur le fait qu'il n'est pas certain que ce type de manucure soit dangereux. Il est vrai que, comme ils l'expliquent dans Sciencealert.com l'un des auteurs de l'étude, Maria Zhivagui qui se faisait régulièrement faire des ongles en gel, a décidé d'arrêter d'aller dans son salon quand elle a vu les résultats.

Doutes sur les ongles en gel au niveau épidémiologique.

Malgré les différences avec une procédure normale de pose d'ongles en gel, ces scientifiques estiment qu'il faut les faire études épidémiologiques à long terme. Il s'agit de suivre les personnes qui font régulièrement cette manucure pendant un certain temps pour voir si elles développent éventuellement un cancer de la peau.

Deux cas sont connus, rapporté en 2009 dans laquelle les femmes sans antécédents familiaux a développé un cancer de la peau, après s'être fait faire des ongles au gel assez régulièrement. Cependant, il est impossible de déterminer s'il s'agit d'une simple coïncidence. Une étude portant sur beaucoup plus de personnes serait nécessaire pour déterminer s'il s'agit d'une simple coïncidence. pour essayer de trouver une corrélation.

A lire :   Un ventre plat grâce au gainage : Quels exercices adopter ?

Pour l'instant, il n'y a pas lieu de paniquer, mais il est vrai que, comme il vaut mieux prévenir que guérir, il est conseillé aux personnes qui se font poser des ongles en gel de s'enduire les doigts de crème solaire. Bien qu'il ne soit pas formulé dans ce but, il est destiné à protéger contre les rayons ultraviolets, il peut donc être utile. Ceci est particulièrement recommandé pour ceux qui le font tous les quinze jours, mais toute personne qui va mettre ses mains dans une lampe UV pourrait prendre cette précaution. Cela ne coûte rien, ne présente aucun risque et peut certainement avoir de grands avantages. Autrefois, on disait que pour être beau, il fallait souffrir. C'est un dicton que nous devrions rejeter dans absolument tous les sens, mais surtout dans celui-ci.

Plongée au coeur du temps : Hamilton dévoile les éditions limitées Ventura, inspirées de ‘Dune Partie 2'

Voter pour cet article
Afficher Masquer le sommaire
Martin Jean

je suis un rédacteur web spécialisé dans l'actualité people. Je suis passionné par le monde de la célébrité et j'adore suivre les dernières tendances, les scoops et les potins qui font le buzz