Crise sanitaire : la situation s’améliore, moins de 2000 personnes en réanimation !

À l’instar du reste du monde, la pandémie du coronavirus n’aura pas épargné la France en termes de pertes en vies humaines. Un bilan total dépassant récemment les 100 000 décès et qui faisait il y a encore quelques semaines redouter la survenue d’une nouvelle vague meurtrière.

À l’instar du reste du monde, la pandémie du coronavirus n’aura pas épargné la France en termes de pertes en vies humaines. Un bilan total dépassant récemment les 100 000 décès et qui faisait il y a encore quelques semaines redouter la survenue d’une nouvelle vague meurtrière. Néanmoins, d’après les derniers chiffres, il semblerait que l’heure soit un peu plus à l’apaisement. Un apaisement constaté notamment en raison de la baisse des admissions en réanimation.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Studio cKeip 📸 (@ckeip.photograph)

Les lits de réanimation sont de plus en plus désengorgés

C’est la nouvelle qui rassure aujourd’hui les Français après bientôt deux semaines depuis la nouvelle rentrée des classes. D’après les récentes informations publiées par Santé publique France, le nombre de personnes en réanimation est passé hier sous la barre des 2000. De façon plus précise, on dénombre aujourd’hui environ 1959 personnes dans les services de soins critiques des hôpitaux de France après 119 nouvelles admissions hier.

C’est un réel motif de satisfaction pour l’ensemble du personnel de santé en ce sens qu’une telle baisse n’avait plus été constatée depuis le 17 août dernier soit environ un mois. Considérées comme un critère important du dégel de la crise, les salles de réanimation accueillent les cas les plus sévères de la Covid 19. Des cas qui nécessitent un suivi plus poussé notamment le soutien des patients par l’assistance respiratoire.

Un recul des admissions dans ce service de soins démontre donc clairement que la Covid 19 perd peu à peu du terrain. Ce n’est d’ailleurs pas le seul indicateur qui le prouve.

Les taux de contaminations et de décès également en chute libre

Le dernier point du bilan de la crise fait par Santé publique France fait également constater une régression de l’incidence du virus sur la population française ainsi qu’une baisse de la mortalité.

En effet, d’après les chiffres publiés, on en est à 9144 nouveaux cas ces derniers jours contre un peu moins de 13 000 cas enregistrés la semaine passée. Une nette diminution de plus de 3000 cas des nouvelles contaminations qui permet aujourd’hui au personnel soignant de souffler un peu.

De plus, on constate également une petite, mais significative baisse des décès journaliers. Par exemple, on recensait hier 79 décès en 24 heures liés à la Covid 19 contre 96 morts avant-hier. De quoi permettre aux Français de croire un peu plus à l’efficacité des politiques de santé mises en place par l’État.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Le Vif (@levif.be)

Une campagne vaccinale qui suit son cours pour éteindre progressivement le feu de l’épidémie

Démarrée depuis le début de l’année, la campagne de vaccination dans l’hexagone bat son plein plus que jamais. Un constat dû aux nouvelles incitations du gouvernement dans le but de vacciner le maximum de personnes afin de pouvoir atteindre d’ici là l’immunité collective.

Pour le moment, un peu moins de 70% de la population française a déjà été totalement vaccinée. Cependant, cet apaisement perceptible doit être accompagné d’une grande prudence.

Certains bouleversements ou relâchements des bonnes mesures adoptées sont toujours susceptibles d’entraîner une nouvelle catastrophe sanitaire.

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis