Covid-19 : le nombre de patients en réanimation serait très élevé, bien plus qu’en novembre 2020 !

Depuis pratiquement une année, le coronavirus rythme nos journées et il est difficile d’entrevoir la fin de ce long tunnel.

Covid
Source : capture Pixabay

Vous avez sans doute déjà pu constater que le coronavirus est toujours au rendez-vous sur le sol français. Alors que le Royaume-Uni et l’Allemagne seraient en mesure d’alléger les restrictions sanitaires, la France tente de tenir le cap sans, forcément, confiner tout le pays. Certains départements ont eu un confinement local pendant le week-end puisque le taux d’incidence est élevé. Dans les colonnes du Monde, nous apprenons en ce début de semaine que le nombre de patients en réanimation est plus important que celui identifié en novembre.

Jean Castex partage les chiffres de la vaccination contre le coronavirus

Depuis ce vendredi, la France semble avoir accéléré la vaccination puisque ce sont 585 000 Français qui ont pu recevoir une dose. Le gouvernement français aimerait que la vaccination soit plus importante dans les prochains jours, cela permettra avec la hausse des températures de faire reculer le coronavirus. En effet, le scénario de 2020 pourrait se reproduire puisque le virus ne semble pas apprécier la chaleur, le printemps pourrait alors être de bons augures.

  • Ce dimanche 7 mars, 3743 patients étaient en réanimation selon les données transmises par le journal et elles sont valables pour la France.
  • Il est important de noter que les chiffres révélés dans un premier temps par Santé Publique France montre une hausse par rapport à novembre.
  • De ce fait, les personnes présentes dans les unités dédiées à la réanimation à cause de la Covid-19 sont plus nombreuses.

Pourtant, en janvier dernier, le quota était plus faible avec seulement 2600 patients, mais une hausse est identifiée depuis quelques semaines. Faut-il s’inquiéter ? La semaine dernière, Jean Castex lors d’une conférence de presse a présenté les nouvelles mesures notamment pour le Pas-de-Calais, qui rejoint alors les Alpes-Maritimes et Dunkerque. Les trois zones sont confinées pendant plusieurs semaines uniquement au cours du week-end et les commerces de plus de 5000 mètres marrés lorsqu’ils ne sont pas dédiés à l’alimentation doivent fermer leurs portes.

Toutefois, le journal partage une bonne nouvelle puisque le taux de personnes en réanimation semble élevé et plus important que celui identifié au début du mois de novembre, mais nous sommes encore loin de deux pics. Le premier avait été identifié à la mi-novembre avec 4900 patients et le second au cours de la première vague de 2020 à savoir 7000.

La vaccination prend de l’ampleur en France

Si vous avez pu regarder les créneaux réservés à la vaccination en France, vous avez pu constater que de nouveaux rendez-vous sont possibles. En effet, les doses sont présentes dans certaines régions, cela permet aux patients de recevoir une dose. Le gouvernement mise sur la vaccination et tous ceux qui le voudront pourront être vaccinés d’ici la fin de l’été, c’est dans tous les cas une volonté du gouvernement qui semble tenir un calendrier précis à ce sujet. De plus, Emmanuel Macron teste le confinement local pour savoir s’il portera ses fruits.

Dans ce cas de figure, il y a de grandes chances pour qu’il soit envisagé dans les régions où le taux d’incidence augmente. Selon le journal Le Monde, la Nouvelle-Calédonie a également bénéficié d’un confinement strict de deux semaines, il a été proposé par le gouvernement local. L’objectif premier consiste à limiter le plus possible la propagation du virus. Alors que le printemps approche à grands pas, les spécialistes espèrent que la Covid-19 sera moins présente, cela permettra à la vaccination de porter ses fruits.

Les Français ont toutefois une volonté très forte, celle de retrouver une vie “normale” dans les plus brefs délais. Certaines rumeurs annoncent une telle situation pour mai ou juin.


Marion Doucet

Marion Doucet

Très polyvalente, je rédige pour tous les domaines, vous retrouverez des astuces de grand-mère, un peu de people, mais également du jardinage, puisqu’il s’agit de ma grande passion. Les actualités généralistes et décontractées seront aussi au programme.