Corinne Masiero : un courrier aurait été adressé au parquet de Paris après sa prestation aux César

Lors de la cérémonie des César, la prestation de Corinne Masiero a fait couler beaucoup d’encre. Un courrier a même été adressé apparemment au parquet de Paris.

Il y a quelques jours, le groupe Canal dévoilait la cérémonie des César dans un contexte particulièrement difficile à cause de la crise sanitaire. La star de Capitaine Marleau était donc présente aux côtés de Marina Foïs pour réaliser une prestation qui a attiré les regards. Corinne Masiero n’a pas hésité à se retrouver en tenue d’Eve notamment pour taper du poing sur la table afin de mettre en avant les conditions dans lesquelles le milieu de la culture se trouve. Si certains ont grandement apprécié sa prise de position, d’autres ont taclé l’actrice.

Corinne Masiero aurait-elle pu être poursuivie ?

En tentant de soutenir la cause des intermittents du spectacle qui sont en arrêt depuis de nombreux mois à cause de la crise sanitaire, Corinne Masiero aurait pu s’attirer les foudres de la justice. Pour cette 46e cérémonie des César, l’actrice était donc totalement déshabillée sur la scène et son corps a été dévoilé sur la chaîne. Certains internautes ont tendance à accuser l’actrice d’exhibition sexuelle. Nous apprenons également dans les colonnes de Star Mag que le député des Républicains du Vaucluse aurait envoyé un courrier au parquet de Paris.

  • Julien Aubert qui aurait le soutien de plusieurs parlementaires aurait donc envoyé ce courrier en mettant en avant le caractère exhibitionniste.
  • Il est important de noter que si les faits sont avérés, l’amende de 15 000 euros peut être validée et un an d’emprisonnement est possible.
  • Le procureur de Paris à savoir Rémy Heitz aurait donc classé la demande sans suite selon le magazine.

Vous pouvez notamment en apprendre un peu plus dans les colonnes de Gala à propos de cette situation. Le procureur aurait précisé que la poursuite aurait été inopportune puisque l’actrice avait une démarche spécifique, celle d’attirer l’attention du public pour mettre en avant les difficultés actuelles qui sont rencontrées par toutes les personnes liées de près ou de loin au monde du spectacle.

De ce fait, cette demande n’aurait pas pu aboutir puisqu’elle était « vouée de surcroît à l’échec au regard de la jurisprudence récente de la Cour de cassation ». Il suffit de reprendre une autre affaire, notamment celle d’une militante Femen qui avait dévoilé une partie de sa poitrine en 2014 au musée Grévin. La Cour de cassation avait précisé que la démarche s’inscrivait dans une protestation politique.

La réaction de Julien Aubert sur les réseaux sociaux

Apparemment, la réponse du procureur n’a pas été celle escomptée puisque le député n’a pas hésité à prendre la parole sur les réseaux sociaux. De ce fait, Corinne Masiero ne devrait pas être sanctionnée et, pour Julien Aubert, cela n’est pas acceptable. Il précise que nous pourrons finalement retenir de cette affaire que l’on peut faire « n’importe quoi à heure de grande écoute et privatiser un canal à partir du moment où c’est pour la cause ». Il a donc publié un communiqué de presse sur son compte Twitter en utilisant un hashtag assez spécifique : #CesarDeLaHonte.

Corinne Masiero avait également été critiquée par Roselyne Bachelot puisqu’elle estimait que les artistes pouvaient piétiner leur outil de travail. L’actrice avait alors répondu que si la ministre avait des remarques, elle pouvait les partager devant elle. Dans tous les cas, la prestation de Corinne Masiero semble avoir eu le retour espéré puisqu’elle a fait couler beaucoup d’encre en France. Nous avons ainsi pu parler de la cause des intermittents du spectacle qui se retrouvent vraiment dans une situation particulièrement alarmante depuis le début de la crise sanitaire.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis