Comment la musique peut-elle avoir un effet aussi puissant sur l’esprit ?

Il existe dans toutes les cultures depuis des temps immémoriaux et peut modifier notre humeur, nos émotions et notre motivation, mais comment y parvient-il ?

La musique dompte les bêtes sauvages, c’est ce qu’on dit. Il rend également la vie plus agréable, que l’on aime mettre Radiohead par un après-midi pluvieux de novembre, écouter le dernier tube de Rosalía ou siroter du vin sur un Nocturne de Chopin. De plus, il est utilisé dans toutes les cultures et sert à apaiser, voire à réconforter nos douleurs. Peut-être parce que c’est l’un des signes les plus classiques de notre humanité, ce qui nous sépare du reste des animaux sur Terre.

Mais une question essentielle se pose : comment la musique peut-elle avoir un effet aussi puissant sur l’esprit ?

La musique aide à gérer le stress

Comme le rapporte « Psychology Today« , il offre une ressource pour réguler les émotions. Il permet à l’auditeur de se déconnecter des situations pénibles et de se concentrer sur sa seule beauté. En outre, nous nous identifions parfois aux paroles, ce qui peut donner une voix à notre expérience et nous faire sentir moins seuls. Bien sûr, la musique douce et lente est plus adaptée pour faire face aux émotions négatives, tout comme la musique joyeuse peut influencer les situations stressantes.

Jouer avec la mémoire

Cela nous arrive à tous : nous entendons quelque chose qui a été joué à un autre moment important de notre vie et cela déclenche une expérience émotionnelle profondément nostalgique. Le sentiment n’est pas dans la musique, bien sûr, mais dans le souvenir, mais il le déclenche.

La musique triste apporte aussi du plaisir

Pour certains, la musique triste intensifie ces sentiments de perte et de nostalgie, en les faisant se souvenir d’événements personnels. Mais parfois, écouter une chanson triste quand on ne va pas bien donne aussi l’impression que quelqu’un vous tend la main, un sentiment d’empathie. La récompense peut être purement biochimique, comme cette sensation de soulagement après un cri. Au niveau biologique, la musique triste est liée à l’hormone prolactine (associée aux pleurs), qui produit des sentiments de calme pour contrer la douleur mentale.

La musique triste est liée à l’hormone prolactine (associée aux pleurs), qui produit des sentiments de calme pour contrer la douleur mentale.

Ça fait bouger quelque chose en nous

Il nous donne également envie de pleurer parce que nous éprouvons un sentiment indescriptible de crainte. Le sentiment est une sorte d’émerveillement lorsque nous réalisons ce que d’autres esprits peuvent créer. C’est une expérience intense et, bien sûr, agréable.

La musique et la perception du temps

La musique montre que la perception du temps est essentiellement subjective : elle peut fausser le « temps de l’horloge ». Il s’agit d’un puissant stimulus émotionnel qui modifie notre rapport au temps. En fait, le temps semble s’envoler lorsqu’on écoute une musique agréable, qui semble également détourner l’attention du traitement du temps. Cet effet de raccourcissement lié à l’attention semble être plus important dans le cas d’une musique non excitante (calme) avec un tempo lent.

Par exemple, la musique est utilisée dans les salles d’attente pour réduire la durée subjective de l’attente ou dans les supermarchés pour encourager les gens à rester plus longtemps et à acheter davantage. Les consommateurs passent plus de temps au supermarché lorsque la musique de fond est lente. La musique rend les travailleurs heureux lorsqu’ils effectuent un travail répétitif et ennuyeux. En bref, il peut modifier notre humeur, nos émotions et notre motivation.

Afficher Masquer le sommaire