Coloniser la Lune avec une solution innovante de la NASA: Une immense conduite d’oxygène depuis son pôle sud

La explore la possibilité de créer un pipeline d'oxygène sur la pour assurer l'approvisionnement en ressources essentielles aux futurs astronautes. Ce projet, appelé Lunar South Pole Oxygen Pipeline (L-SPoP), pourrait réduire considérablement les coûts et faciliter la colonisation de notre satellite naturel.

Une approche innovante pour extraire l'oxygène lunaire

Le principal défi pour établir une présence humaine permanente sur la Lune est de garantir l'accès aux ressources essentielles, notamment l'oxygène. La NASA a déjà investi du temps et des efforts dans la recherche de méthodes pour extraire l'oxygène du régolithe lunaire et de l'eau glacée présente sur le satellite. Le projet L-SPoP vise à aller plus loin en explorant la viabilité d'une méthode de transport d'oxygène plus économique et efficace.

L'idée derrière ce projet est simple : construire un pipeline capable d'acheminer l'oxygène extrait jusqu'à une usine de liquéfaction et de stockage située près d'une base lunaire. Le pôle sud de la Lune, qui suscite déjà l'intérêt des agences spatiales américaines, chinoises et russes en raison de ses ressources potentielles, serait le point focal du plan.

A lire :   La comète du diable en approche : Quand la voir dans le ciel

Les avantages du Lunar South Pole Oxygen Pipeline

Les techniques d'extraction d'oxygène à partir du régolithe et de l'eau glacée lunaire sont en cours de développement et devraient être démontrées à grande échelle sur la Lune d'ici 2024, fournissant un soutien direct aux astronautes d'Artemis à partir de 2026. Cependant, les méthodes actuelles de transport de l'oxygène extrait, telles que le stockage dans des bouteilles de gaz comprimé ou des flacons spéciaux, présentent plusieurs inconvénients :

  • Elles consomment plus d'énergie que le processus d'extraction lui-même.
  • Elles nécessitent l'utilisation de véhicules tels que des rovers pour transporter l'oxygène, ce qui coûte cher et est inefficace.

Le projet L-SPoP propose une solution alternative : un pipeline d'oxygène au pôle sud de la Lune. Cette approche permettrait non seulement d'économiser de l'énergie et des ressources, mais aussi d'améliorer la fiabilité et la durée de vie des infrastructures lunaires. Le pipeline serait construit à l'aide de segments modulaires fabriqués in situ à partir d'aluminium ou d'autres métaux extraits sur place, réduisant ainsi les coûts et les risques associés.

A lire :   Le vortex polaire se remue : de bonnes nouvelles en perspective pour cet hiver

L'état actuel du projet L-SPoP

Pour le moment, le projet en est encore au stade initial de la proposition. Néanmoins, il a réussi à attirer l'attention des experts de la NASA. Peter Curreri, de la société américaine Lunar Resources, est à l'origine de cette idée novatrice. La proposition fait partie des 14 projets sélectionnés pour la première phase du programme Innovative Advanced Concepts (NIAC) de 2023.

Les équipes impliquées ont reçu des fonds pour développer leurs projets et le calendrier du NIAC prévoit des jalons pour d'autres phases tout au long de l'année 2023. Dans le cas du L-SPoP, le projet est développé dans le cadre du programme ambitieux Artemis, qui vise à envoyer des astronautes sur la Lune et à y établir une présence humaine durable.

Une étape majeure vers la colonisation lunaire

Le projet Lunar South Pole Oxygen Pipeline constitue une avancée majeure dans les efforts visant à coloniser la Lune. En fournissant une méthode viable et économique pour extraire et transporter l'oxygène nécessaire à la survie des astronautes, cette technologie pourrait faciliter l'établissement de bases lunaires permanentes et soutenir les missions spatiales futures.

A lire :   Découvrez comment Bard, l'IA de Google, va concurrencer ChatGPT

En conclusion, si le projet L-SPoP parvient à démontrer sa faisabilité et son efficacité, il pourrait ouvrir la voie à une ère nouvelle et passionnante d'exploration spatiale et de colonisation lunaire.

L'Apple Watch face à une crise identitaire : un virage manqué ?

Voter pour cet article
Afficher Masquer le sommaire
Laurence Jardin

Je suis une grande fan de nouvelles sur les gens – je suis une pro de la tech et des smartphones, de la littérature de série, et j'écris pendant mon temps libre.