ChatGPT au banc des accusés: Un aperçu de six utilisations moralement questionnables

Découvrez six cas d'utilisation de l' qui soulèvent des inquiétudes quant à son potentiel pour être utilisée de manière abusive. Alors que l'IA offre des possibilités impressionnantes, elle présente également des risques dans divers domaines tels que la cybersécurité, l'éducation et les médias.

1. Création de malwares

L'intelligence artificielle ChatGPT a le potentiel de générer des malwares en série, rendant leur détection et leur neutralisation plus difficile pour les experts en cybersécurité. En effet, les chercheurs peuvent utiliser cette technologie pour créer des programmes polymorphiques complexes et difficiles à détecter, exploitant ainsi les capacités illimitées de l'IA.

  • Potentiel illimité : les IA ne dorment pas et peuvent donc créer des malwares sans interruption.
  • Variations du code : les chercheurs peuvent utiliser ChatGPT pour créer différentes versions d'un malware, le rendant plus difficile à détecter ou à stopper.

2. Triche scolaire

Un autre domaine où l'utilisation de ChatGPT peut poser problème est l'éducation. Étant capable de générer du texte sur n'importe quel sujet, cet outil peut être utilisé par les élèves pour tricher à l'école. Des professeurs ont déjà rapporté avoir attrapé des élèves en flagrant délit et certaines écoles ont même interdit l'utilisation de l'application.

A lire :   N'importe quel hacker peut contourner le lecteur d'empreintes digitales des PC sous Windows

L'apprentissage de l'IA risque de devenir un outil supplémentaire que les jeunes devront maîtriser à l'école, avec des conséquences potentiellement néfastes sur leur éducation et leur développement.

3. Spam sur les applications de rencontre

Dans le domaine des applications de rencontre, ChatGPT a également été utilisé pour automatiser les conversations avec des partenaires potentiels. Si cela n'est pas nécessairement effrayant en soi, savoir que vous pourriez échanger avec un programme informatique plutôt qu'une personne réelle peut être perturbant.

  • Automatisation : certains utilisateurs emploient ChatGPT pour discuter avec leurs matches sur ou autres applications similaires.
  • Perturbation : la perspective d'échanger avec un robot plutôt qu'un partenaire potentiel peut être déstabilisante pour certains utilisateurs.

4. Menace pour les métiers du journalisme et de la rédaction

Les journalistes et rédacteurs doivent-ils craindre pour leur emploi ? L'utilisation croissante de ChatGPT soulève des questions quant à l'avenir des métiers liés à la production de contenu écrit. En effet, cette IA est capable de générer rapidement du texte sur n'importe quel sujet, ce qui pourrait menacer les emplois dans ce domaine.

A lire :   Nous avons demandé à ChatGPT quel était le meilleur plan et le meilleur cadeau pour la Saint-Valentin

5. Phishing et autres arnaques

Bien qu'il soit difficile de prouver son existence, un outil tel que ChatGPT serait parfait pour mener des campagnes de phishing. Les messages de phishing sont souvent faciles à reconnaître en raison d'un langage approximatif, mais avec ChatGPT, ce ne serait plus le cas. Des experts ont déjà averti que l'IA pourrait être utilisée dans ce contexte.

6. Tromper les recruteurs

Enfin, ChatGPT pourrait être utilisé pour tromper les recruteurs lors du processus de recherche d'emploi. Une étude récente a montré que des réponses générées par l'IA étaient meilleures que celles de 80 % des candidats humains. L'IA est capable d'utiliser les mots-clés recherchés par les recruteurs et ainsi passer plus facilement les filtres mis en place par les services des ressources humaines.

  • Potentiel trompeur : l'utilisation de l'IA peut fausser la qualité des candidatures et donner un avantage injuste à certains postulants.

L'Apple Watch face à une crise identitaire : un virage manqué ?

Voter pour cet article
Afficher Masquer le sommaire
A lire :   L'intelligence artificielle d'Intel à la chasse aux "deepfakes".
Sophie Martinez

Je m'appelle Sophie et je suis rédactrice sur contrepoint.info, un site web dédié à l'actualité, à la culture et au lifestyle. J'ai toujours été passionnée par l'écriture et j'ai décidé de le faire mon métier en devenant rédactrice web. Je travaille sur contrepoint.info et je m'occupe principalement de la rubrique lifestyle. J'aime partager mes découvertes et mes coups de coeur avec les lecteurs, que ce soit en matière de , de beauté, de déco ou de gastronomie.