Candidature de la droite à la présidentielle 2022 : Bruno Retailleau lance un appel à l’union !

La France a connu un week-end mouvementé avec les rentrées politiques. À l’instar de nombreux partis, Les Républicains ont aussi organisé leur université d’été à La Baule. Une occasion pour Bruno Retailleau d’exhorter la droite a parlé d’une même voix. « J’ai constaté que le pire n’était pas écarté, et le pire c’est la division. » C’est en ces ter

La France a connu un week-end mouvementé avec les rentrées politiques. À l’instar de nombreux partis, Les Républicains ont aussi organisé leur université d’été à La Baule. Une occasion pour Bruno Retailleau d’exhorter la droite a parlé d’une même voix.

« J’ai constaté que le pire n’était pas écarté, et le pire c’est la division. » C’est en ces termes que s’exprimait le chef de file des sénateurs LR en clôture de l’université d’été de son parti ce 28 août 2021. En effet, Bruno Retailleau était annoncé dans la course pour la primaire à droite. L’élu de Vendée s’est exprimé en faveur de sa candidature dès le mois de septembre 2020. Cependant, à la suite du renoncement de Laurent Wauquiez, il a aussi renoncé à cette ambition pour ne pas en rajouter à la dispersion de la droite.

Dans son discours de clôture de la prérentrée politique des Républicains à La Baule, il affirme que la droite doit incarner une grande force lors de la présidentielle de 2022. Cependant, cela passe par un rassemblement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bruno RETAILLEAU (@bruno_retailleau)

Appel à l’union

C’est devant près de 500 militants des Républicains que Bruno Retailleau a exhorté toute la droite à l’unité. « J’ai voulu lancer un appel à l’union pour dire que trop de divisions, trop de dispersions ne mènent nulle part », a-t-il déclaré. Il rappelle que son retrait de la course a été une décision extrêmement difficile à prendre. « Je n’ajouterai pas à la dispersion (…) Vouloir exister à tout prix, même au prix du collectif, ce n’est pas ma conception de la politique », a-t-il lancé. Il ajoute que « la lucidité, c’est de reconnaitre en toute sincérité que je ne suis pas le mieux placé pour battre Emmanuel Macron »

Bruno Retailleau appelle chacun à un devoir de responsabilité. Il rappelle à tous que la présidentielle de 2022, « c’est beaucoup plus que la rencontre d’un homme et d’un peuple ». Concernant ceux qui se rapprochent de la République en marche, l’élu de Vendée leur rappelle que Emmanuel Macron n’est pas de la droite. « Il laisse filer la dépense publique, il laisse partout la violence se déchainer, et manque à ses promesses de transformations et de réconciliation du pays », a-t-il fait comprendre.

Le chef de file des sénateurs des LR estime que la droite est arrivée à un tournant de son histoire où elle doit choisir entre le déclin et le redressement. Il prévient que « le projet du parti ne se fera pas avec de l’eau tiède ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bruno RETAILLEAU (@bruno_retailleau)

Un message à l’endroit de Xavier Bertrand

L’élu vendéen a également eu quelques mots à l’endroit de Xavier Bertrand qui a préféré sauter l’étape de la primaire pour se présenter directement à la présidentielle. Ce dernier est persuadé qu’une présidentielle est « une rencontre entre un homme et les Français ».

Une perception que Bruno Retailleau juge erronée. Pour lui, un scrutin présidentiel n’est pas uniquement une rencontre entre un homme et un peuple. La dimension est beaucoup plus grande. « Ce sera la rencontre de notre peuple de France avec son destin », a-t-il expliqué.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis