Bruce Willis vend son image à une société de deepfake pour continuer à jouer la comédie

Bruce Willis continuera à jouer dans des films malgré sa retraite en mars pour cause d’aphasie. Selon The Telegraph L’acteur de 66 ans a vendu ses droits à l’image à une société d’intelligence artificielle spécialisée dans les deepfakes pour créer « un jumeau numérique » afin qu’il puisse continuer à jouer sur grand écran.

Le droit à l’image de Bruce Willis fait donc désormais partie de Deepcake, qui génère des visages virtuels dont la ressemblance est pratiquement identique à celle des personnes réelles. L’acteur lui-même, en fait, a souligné la précision avec laquelle ils ont pu créer un visage numérique semblable au sien. « J’ai aimé la précision avec laquelle mon personnage a évolué. C’est un mini-film dans mon genre habituel, la comédie d’action. Pour moi, c’est une excellente occasion de remonter le temps », a-t-il déclaré.

Bruce Willis a également mentionné certains des avantages de la technologie actuelle, comme celle qui permet la création de visages virtuels d’IA pour une utilisation dans les films. Parmi elles, la possibilité de pouvoir continuer à travailler malgré le fait d’être sur un autre continent.

L’affaire Bruce Willis, un pas de plus vers la normalisation des deepfakes au cinéma

Si c’est la première fois qu’un acteur – Bruce Willis en l’occurrence – vend ses droits à l’image à une société spécialisée dans la création de deepfakes, l’utilisation de cette technologie au cinéma n’est pas nouvelle. En fait, des visages virtuels ont été générés dans certains des plus grands films actuels pour, par exemple, créer des versions plus jeunes d’un personnage ou même pour « ressusciter » un acteur décédé.

En attendant que Bruce Willis réapparaisse à l’écran, le meilleur exemple de cette possible normalisation future sont les deepfakes que nous avons vus en Star Wars. Plus précisément, dans le spin-off Rogue One. Dans le film, la princesse Leia, interprétée à l’origine par Carrie Fisher, est en fait un sosie dont le visage a été généré par ordinateur (CGI).

Sur Le livre de Boba Fett nous avons également pu constater un cas similaire. Plus précisément, dans le rajeunissement de Luke Skywalker. Lucasfilm a confirmé que cette transformation a été rendue possible grâce au deepfake et au visage généré par CGI. En effet, il y a plusieurs mois, la société de production a engagé un utilisateur qui a effectué une transformation virtuelle du visage du personnage susmentionné de Star Wars. Nous devrons voir comment Deepcake gère la précision du visage de Bruce Willis.