L’Australie décide de maltraiter les pâtes italiennes, découvrez les raisons de ce mouvement

Cette affaire prête à sourire, mais elle est très sérieuse. L’Australie a décidé de vraiment boycotter les pâtes italiennes.

Il faut savoir que l’Italie a bloqué les vaccins qui sont notamment proposés aux Australiens. Ces derniers ont alors décidé de riposter notamment en boycottant les pâtes italiennes. Au vu des déclarations partagées dans Konbini, certaines auraient même été maltraitées. Il y a quelques semaines, des avertissements avaient été partagés concernant l’arrivée des vaccins afin de lutter contre le coronavirus. Toutefois, l’Italie a décidé de passer à l’action, car ce sont près de 250 000 doses qui sont bloquées.

L’Australie n’apprécie pas les décisions de l’Italie

Les doses du vaccin AstraZeneca ne peuvent donc pas être livrées dans le pays, mais cela serait tout à fait légal au vu de la réglementation européenne. La mesure est donc conforme, mais les Australiens n’ont pas apprécié pour autant. Si vous regardez la presse française ou mondiale, vous pourrez constater que les vaccins alimentent grandement les colonnes des journaux. De ce fait, sur les réseaux sociaux, les Australiens ont décidé de riposter avec une bonne dose d’ironie.

  • Selon le site Dissapore, le mouvement a vu le jour sur le web et il est assez très simple, il suffit de maltraiter les pâtes italiennes.
  • L’Australie a donc appelé à boycotter ces aliments qui sont très appréciés par les Italiens.
  • Un tweet a également fait le tour de la toile puisqu’il précise que les spaghettis seront coupés en deux, ce qui est clairement un sacrilège pour les Italiens.

Si vous dégustez des pâtes avec un Italien, il aura tendance à vous demander de ne pas couper ces spaghettis, cela est un manque de respect pour cette alimentation. C’est donc une tradition comme vous pouvez en trouver d’autres dans divers pays. De plus, le tweet révèle que les spaghettis seront plongés dans une sauce à la crème et la personne aura tendance à appeler cela de la carborana.

Les Italiens sont alors touchés en plein coeur avec ce mouvement et le tweet a connu un succès sans précédent. Bien sûr, il s’agit d’un mouvement qui a pris de l’ampleur, mais il reste tout de même pacifique et ironique. De plus, il y a peu de chances pour que le chantage fonctionne, car le correspondant du Guardian demandait aux Italiens de débloquer les doses du vaccin, sinon il passait à l’action pour maltraiter les pâtes italiennes.

Les Australiens laissent leur imagination s’exprimer

De nombreuses réactions ont donc été identifiées sur la toile comme le montre le site Internet. Certains ont redoublé les menaces notamment en ajoutant du parmesan dans des pâtes préparées avec des fruits de mer. C’est la reporter de la BBC qui a décidé de s’exprimer sur le sujet en apportant sa propre dose d’ironie. Dans tous les cas, le mouvement est assez drôle même si l’affaire est vraiment très sérieuse puisque les vaccins ont vraiment été bloqués par l’Italie, qui a également reçu l’aval de Bruxelles.

Le ministre italien des Affaires étrangères a pu prendre la parole à ce sujet comme le souligne France TV Info, il précise que le règlement de l’Europe est précis et il révèle qu’un pays en « coordination avec la Commission européenne, peut proposer de bloquer l’exportation de vaccins vers des pays non vulnérables ». Les Australiens n’ont donc pas apprécié cette décision et ils ont choisi de se venger sur ces pâtes italiennes sans défense qui ont majoritairement été maltraitées sur les réseaux sociaux.

L’Italie a toutefois précisé que cette mesure n’était pas hostile contre l’Australie, le règlement a seulement été appliqué. De son côté, les Australiens ont été assez compréhensifs en précisant qu’il comprenait le « niveau d’anxiété en Europe et en Italie ».

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis