Apple teste la technologie Amazon Kindle avec son futur smartphone pliable

Apple se rapproche de plus en plus du développement du prototype final de son premier smartphone pliable, qui lui ferait explorer diverses technologies, dont celle d'un concurrent inattendu.

Au cours des derniers mois, depuis 2021 dernier, nous avons vu comment il semble que le marché des smartphones pliables est là pour rester et marque une nouvelle tendance.

Samsung s’est déjà positionné comme le leader incontesté de ce segment grâce au Galaxy Z Fold 3, et maintenant la question de tous les consommateurs est franchement de savoir comment ce segment va évoluer et comment la concurrence va s’intégrer dans ce nouveau marché

La réponse, parmi ceux qui ont testé ce type d’appareil, est plus qu’évidente : la durabilité ou la résistance de l’écran et de la batterie.

Dans le second des cas mentionnés, le problème grave est que la consommation d’énergie est très élevée en raison de la présence de deux écrans (l’écran interne et l’écran externe de notification).

Un iPhone à écran pliable inspiré d’un lecteur Kindle.

Le célèbre analyste d’Apple, Ming-chi Kuo vient de publier une série de messages sur son compte Twitter officiel, divulguant quelques détails sur le premier téléphone pliable tant attendu d’Apple.

D’après ce qu’il dit au sein de l’entreprise, ils testent l’utilisation de l’encre électronique, ou E Ink, pour l’écran de notification du futur iPhone :

Si vous avez déjà utilisé un Kindle, vous vous souviendrez que l’écran est monochrome et que son temps de réponse est vraiment lent par rapport à n’importe quel smartphone.

A lire :   Est-il trop tard pour dresser votre chien ? Commencez par ces sept commandes simples

Mais pour les expériences actuelles, ils se contentent d’utiliser l’évolution de cette technologie, désormais connue sous le nom d’affichage électronique sur papier (EPD).

Le principal avantage de ce nouveau système est qu’il serait capable d’afficher des images en couleur et serait légèrement plus réactif.

Dans le cas du Kindle, le grand secret de la longévité de sa batterie est précisément l’utilisation d’un écran qui utilise l’encre électronique pour afficher le contenu.

Le gros problème de ce type d’écran est que, bien que sa consommation d’énergie soit extrêmement faible, le taux de rafraîchissement est très bas.

Amazon Kindle Paperwhite (Image capturée avec un Motorola G200 5G)

C’est ce dernier détail qui fait que l’écran n’est pas aussi agile et réactif lorsqu’on l’utilise avec l’interface tactile.

Mais Apple a bien réfléchi, elle utiliserait finalement un panneau EPD pour l’écran de notification externe, qui ne nécessite pas autant de manipulations.

Bien entendu, tout ceci n’est qu’une rumeur et il faudra attendre longtemps avant d’en avoir la confirmation.