Accros au drame : Pourquoi plus un problème vous obsède, plus il devient grand

Dans cet article, nous abordons le phénomène des accros au drame et comment l'obsession pour un problème peut le rendre encore plus grand. Apprenez à mieux gérer vos émotions et découvrez des conseils pour sortir de cette spirale négative.

Le phénomène des accros au drame

Les accros au drame sont des personnes qui semblent dépendantes d'un drame vital constant, sollicitant l'attention des autres à tout prix pour se sentir les plus malheureux. Paradoxalement, comme le reconnaît Scott Lyons, psychologue et auteur du livre Addicted to drama, « peu de gens s'identifient comme tels ». Autrement dit, nous connaissons tous quelqu'un qui entre dans cette catégorie, mais personne n'est capable de le reconnaître pour lui-même.

Lyons soutient que notre addiction au drame n'est pas seulement une faille individuelle, mais une affliction culturelle. Les accros au drame ont tendance à voir le monde comme s'ils étaient les personnages de leur propre film, se percevant en troisième personne vivant des scènes réelles et imaginaires de leur vie.

A lire :   7 questions qui indiquent que votre partenaire est sur le point de rompre avec vous, selon les thérapeutes

L'hyperpréoccupation constante

Il est facile de tomber dans cette hyperpréoccupation constante si nous avons vécu des moments difficiles dans notre vie, car cela fait partie d'un mécanisme adaptatif de survie. Selon Lyons, « c'est une stratégie d'évitement qui nous aide à maintenir une distance avec notre douleur et notre traumatisme sous-jacents ». Lorsque nous subissons un traumatisme, notre corps se fige, créant une réponse de protection qui nous engourdit. Et le drame nous aide à surmonter cela et à nous rappeler que nous sommes toujours en vie.

Cette préoccupation excessive est liée aux symptômes de troubles mentaux tels que l'anxiété. La sensation qu'un événement très mauvais va se produire et que nous ne sommes pas prêts représente déjà un drame en soi. Si vous pensez être dans une période où tout vous dépasse, n'hésitez pas à consulter un professionnel de la . La cognitivo-comportementale peut être un bon remède pour apaiser ces mauvaises voix dans votre tête ou les remplacer par d'autres plus bienveillantes envers vous-même et les personnes qui vous entourent.

A lire :   "La religion du diable" ou comment le yoga a été introduit en Occident de la pire manière possible

Comment gérer ses émotions négatives

La solution proposée par Luka Bönisch, auteur d'un récent article sur Medium, consiste à se concentrer de manière rationnelle sur le problème tout en essayant de changer ses émotions négatives ou, dans tous les cas, de les laisser s'écouler et s'épuiser. Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Ne perdez pas de temps à justifier vos émotions douloureuses, à les augmenter ou à vous complaire dans elles. Ressentez-les simplement et laissez-les être.
  • Prenez du recul et tentez de voir votre situation avec une perspective plus large, en évitant la comparaison avec les autres.
  • Recherchez un équilibre entre l'acceptation de vos émotions et l'action pour résoudre le problème qui les cause.
  • Consacrez du temps à vos passions et à ce qui vous procure du , pour détourner votre attention des préoccupations excessives.
A lire :   Attirer la Chance et la Prospérité avec le Riz : Découverte des Secrets du Feng Shui

En fin de compte, apprendre à gérer ses émotions négatives et sortir de cette spirale d'obsession pour un problème est essentiel pour retrouver un équilibre mental et émotionnel. Prendre conscience de ces mécanismes peut être le premier pas vers une vie plus sereine et épanouissante.

L'Apple Watch face à une crise identitaire : un virage manqué ?

Voter pour cet article
Afficher Masquer le sommaire
Sophie Martinez

Je m'appelle Sophie et je suis rédactrice sur contrepoint.info, un site web dédié à l'actualité, à la culture et au lifestyle. J'ai toujours été passionnée par l'écriture et j'ai décidé de le faire mon métier en devenant rédactrice web. Je travaille sur contrepoint.info et je m'occupe principalement de la rubrique lifestyle. J'aime partager mes découvertes et mes coups de coeur avec les lecteurs, que ce soit en matière de , de beauté, de déco ou de gastronomie.